Surf - Surf Report a testé le wavegarden

Best-Of 2014 - Testé et approuvé !

- @oceansurfreport -

Du côté de Zarautz, au pays basque espagnol, dans un secret spot, une vague d'un nouveau genre a vu le jour en 2012: le wavegarden ! Le concept est simple : une lagune génère des vagues pour ainsi dire parfaites déroulant sur plus de 220 mètres de long sans perte de puissance ou de forme. C'est la plus longue vague de surf artificiel du monde inventée par l'homme et qui recréée des conditions de surf idéales.

Avec des spots de plus en plus bondés l'été, la « vague » pourrait être un endroit de repli, notamment pour les pros. C'est d'ailleurs là que, l'été dernier, les surfeuses du Roxy Pro se sont rendues pour s'entrainer, faute de swell sur la côte basque. Au pic, deux vagues de type point break déroulent simultanément en gauche et en droite avec des sections creuses et tubulaires et des rides jusqu'à 20 secondes. Une technologie très rentable sur le plan de l'apprentissage et du perfectionnement, puisque chaque heure le système produit environ 120 vagues. Le Wavegarden, dont le coût s'élève à environ 4 millions d'euros, pourrait être à l'origine de la construction de nombreux autres spots artificiels pour le plaisir de tous les surfeurs.

L'équipe de Surf Report, les riders du team Swop Surfboards (dont Jordan Oueslati) et les sociétés de production i.mage Production et Visu'ailes sont partis dans le Pays Basque espagnol pour tester et surfer la vague artificielle : « La vague ressemble à une vague d'été qui déroule sur un plan d'eau glassy. C'est une vague à maneuvres », un avantage incontestable donc pour tous les surfeurs qui cherchent à se perfectionner. Ils nous résument ici leur journée :

OSR : Salut la team OSR, pouvez-vous nous faire un petit résumé de cette belle journée ?
Team OSR :
Début septembre, nous avons eu la chance d'être invité par la société Wavegarden pour venir tester à notre tour cette nouvelle technologie de vague artificielle. Quelques jours après, nous sommes partis de Bordeaux avec les riders et l'équipe de tournage vers 8h rejoindre le reste de l'équipe à Anglet puis direction le Pays Basque espagnol. Après 1H15 environ de route depuis Anglet, nous arrivons en contrebas des Pyrénées pour un rendez-vous sur une aire de repos avec Felip Verger, ancien rédacteur chef du magazine surf espagnol 3Sesenta et qui est désormais le chargé de communication pour Wavegarden. Il est 13h, il nous reste 15 min de trajet sur une route aussi majestueuse que sinueuse et on cherche, à travers les conifères, à apercevoir la piscine du Wavegarden mais sans succès ! Enfin, après avoir emprunté un chemin de terre au bout d'un petit village typique du pays espagnol, nous arrivons sur un grand portail logoté wavegarden.

Derrière ce portail : Le spot ! yeahhh, nous y sommes !

Et la, on ressent lame sensation que lorsqu'on arrive sur une plage déserte avec un pic parfait droite-gauche et 1m20 à 1m50 de houle (même si la taille maximum de cette version du Wavegarden était ce jour la de 1m). Le temps est dégagé, la température extérieure est de 25 degrés, le vent est quasi nul, le plan d'eau est glassy...nous sommes seulement 6 surfeurs et notre guide. Après 30 min de briefing sur les caractéristiques de la vague et les règles de sécurité à observer, nous avons devant nous 2 heures de surf parfait...avec un drone de la société Visu'ailes qui, en exclusivité, nous filme au dessus de la lagune...

OSR : Est-ce que vous pouvez nous expliquer comment se forme lvague ?
Team OSR :
La vague se forme rapidement via une très petite ondulation et se lève d'un coup. Cette vague est creuse et rapide. Le positionnement très précis qui est indiqué par des flèches sur le ponton est la clef pour pouvoir prendre la vague. Il faut 2,3 vagues pour bien comprendre ensuite la trajectoire et le fonctionnement de la vague. Une fois que l'on comprend cela, c'est parti pour plus de 20 secondes de plaisir.

OSR : Que pensez-vous du concept du Wavegarden ?
Team OSR : Il y a certes des avis différents sur ce concept, mais nous l'avons trouvé très intéressant. Grâce à ce système, on peut créer des vagues partout dans le monde et rendre le surf accessible dans les zones « non surf » du globe. Il ne faut pas faire d'amalgame avec le surf classique, c'est une activité complémentaire. C'est à la fois un outil de découverte pour les débutants et un outil de perfectionnement pour les initiés et les expérimentés qui veulent répéter leurs gammes.

OSR : Que pensez-vous de « la » vague ?
Team OSR 
: La vague ressemble à une vague d'été qui déroule sur un plan d'eau glassy. C'est une vague à maneuvres.

OSR : Quelle est en moyenne la taille d'une vague ?
Team OSR :
80 cm à 1m parfait et assez creux.

OSR : Avez-vous ressenti une différence entre cette vague et les vagues de l'océan ?
Team OSR : Oui il n'y a pas de sections, la vague garde un certain rythme, comme un jour parfait à l'océan.

OSR : Quelle planche faut-il surfer sur cette vague ?
Team OSR : Je dirais ta planche habituelle avec peut être un peu plus de volume dû à l'eau douce qui porte moins que l'eau salée.

OSR : Quel effet ça fait de surfer en eau douce ?
Team OSR : C'est une sensation agréable de surfer dans de l'eau non salée même si on a moins de flottaison qu'habituellement.

OSR : Pensez-vous que surfer la wavegarden peut apporter du positif pour les professionnels en matière de perfectionnement de figures ?
Team OSR : En effet, ça permet de travailler de nombreuses fois lame figure et ses gammes ou enchainements.

OSR : A quel public s'adresse « la » vague ? Débutants, confirmés ou pro ?
Team OSR : Sincèrement à tous les niveaux.

Remerciements à :

- Wavegarden (Felip Verger et son équipe) http://www.wavegarden.com/
- Swop Surfboards (photos et riders) http://swopsurfboards.blogspot.fr/
- i.mage Production http://www.i-mageproduction.com/
- Visu'ailes http://www.visuailes.fr/

Riders : Jordan Oueslati, Frédérque Seyral, Sylvain Bruneau, David Charbonnel, Benjamin Gufflet, Franck Lapuyade.

Mots clés : wave garden, pays basque, vague, espagne, surf report | Ce contenu a été lu 29194 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 04/09/2019
Idéal avant le début de la saison automnale...
Waterman | Le 10/04/2014
Benoit Carpentier
Surf | Le 05/10/2011
Mick Fanning vs Owen Wright : la revanche