Voyages - De Toulouse à Sète

Une expédition en SUP

- @oceansurfreport -

Plus qu’un Surfari, une réelle expédition en Stand Up Paddle. Baptiste et Tristan ont parcouru 250 km sur leur planche de Toulouse à Sète. Voici leur récit :

« Voilà quelques photos prises au fil des 250 km effectués à la rame en stand-up paddle le long du canal du Midi. Du port de l'Embouchure à Toulouse au centre ville de Sète, via Castelnaudary, Carcassonne, Béziers et d'innombrables villages. Nous avons donné des milliers de coups de pagaie pour respecter le rythme prévu de 25 km par jour. En plus de ramer, il fallait aussi porter le matériel pour contourner les 63 écluses du parcours. A chaque fois, détacher notre sac, endosser la vingtaine de kilos, porter la planche, marcher puis se remettre à l'eau… Seuls quelques éclusiers nous ont laissé passer avec les péniches. Sympa et reposant mais beaucoup plus lent !

Pour ce trip, nous étions équipés par Starboard de stand-up Astro Tour 12'6 gonflable qui se sont avérés parfaits pour ce type de rando : très résistant aux chocs, bonne glisse et bonne manœuvrabilité malgré la surcharge. Nous avançions au rythme de 5 ou 6 km/h à la rame mais la moyenne baissait avec les écluses et les pauses. Le but était de profiter de ce canal inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Ecluses, ponts, pont-canal, tunnel et surtout, des paysages variés tout au long du parcours nous ont permis d'apprécier le chemin malgré l'effort. La physionomie du canal risque d'être bouleversée dans les années à venir, la faute à une bactérie qui touche les nombreux platanes qui le bordent et force à leur abattage… Il était peut-être temps d'en profiter !

Beaucoup de rencontres également au fil de l'eau avec les plaisanciers, souvent étrangers et bedonnants, à la barre de leur péniche. Curieux de notre challenge, nous avions droit à quelques encouragements et mieux, des bières en récompense à l'heure du bivouac ! Mais peu d'excès, il fallait repartir le lendemain à la fraîche pour enquiller les bornes… jusqu'à finir par déboucher sur l'étang de Thau. La dernière étape du trip, une bonne douzaine de kilomètres sur un plan d'eau clapoteux avec vent de face pour atteindre Sète. Une belle traversée à travers les parcs à huîtres avec le Mont Saint-Clair comme objectif pour une arrivée dans le centre de Sète sous le regard des curieux ! L'aboutissement d'un beau challenge physique et mental, le soulagement de l'avoir fait… Maintenant, on laisse la place aux autres ! 

Un grand merci à Sébastien de Starboard, à Romain pour l'arrivée et à tous ceux qui nous ont suivi et soutenu tout au long de ces dix jours ! »


En chiffres :

- 250 km
- 63 écluses
- 150 000 coups de pagaie
- 9j 19h 50 min
- 5,5 km/h de vitesse moyenne à la rame
- 36 km maximum en une journée
- 2 bras
- 1 chute

Revivez le trip au jour le jour sur leur blog : ilestmidisurlecanal.tumblr.com

Mots clés : de, toulouse, sete | Ce contenu a été lu 4674 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 25/10/2020
Un phénomène fédérant une communauté de surfeurs qui appréhende parfaitement la vague fluviale alaskaine.
Surf | Le 23/10/2020
"L'addiction renferme un charme. La nôtre, c'est d'être obsédé par les cartes et les endroits immaculés"
Longboard | Le 23/10/2020
plus de 5 heures à l'eau entre foil et longboard