Voyages - La région des Grands Lacs - dernière partie

Suite et fin de l'aventure glacée d'Aurélien dans la région de Rochester N.Y.

- @oceansurfreport -

Au moment où beaucoup profitent des eaux chaudes et délaissent leur combinaisons dans les placards, je vous présente ma dernière partie de notre séjour dans les Grand Lacs des USA.

 

Quand les vents soufflent et plus particulièrement en Automne ou en Hiver, les vagues deviennent beaucoup plus grosses que je l'aurait imaginé.

 Nous venons de souffrir de très grosses chaleurs dépassant les 40 degrés mais laissez moi vous dire que les grands froids qui sévissent sur le Lac Ontario me fascinent plus. Nous avons des températures allant jusqu'à - 20°C avec le vent et la neige.

 

Tout le monde pensent au ski, à passer Noël en famille ou même voyager en Floride au chaud mais nous, nous ne pensons qu'à une chose ! surfer !

 Oui, surfer dans la neige, surfer dans le vent, surfer dans un lac, surfer dans des vagues pas souvent creuses, surfer au milieu des USA, surfer en combi 6,5 mm, gants et chaussons de 7 mm, 2 cagoules et un masque sur le visage sans oublier la vaseline pour ne pas geler sur place, oui surfer en conditions extrêmes, dans la grisaille et souvent très très peu de visibilité.

 

Aviez vous rêver de cela? pas moi ! pas nous ! mais nous faisons partie de ces surfeurs qui apprécient ce qu'ils ont. Dès que les drapeaux aux 50 étoiles bougent et les gens sont devant la télé, nous sautons dans l eau avec ce qui me parait le plus important : la passion et le sourire mais surtout la joie de vivre.

 

La communauté surf sur les Grand Lacs est très dynamique et grandit de plus en plus. Il y a différents clubs et même des compétitions auxquelles j'assiste. Ces dernières sont souvent en mémoire d'un surfeur décédé (en Novembre, une compétition est organisée sur le Lac Erie en hommage à Magilla Schauss, l'un des premiers surfeurs à avoir dompté les Grands Lacs : R.I.P Magilla).

Il y a 5 lacs et deux contests majeurs mais aussi le plus grand évènement d'eau douce du monde qui attirent des centaines de surfeurs du monde entier pour de la musique, récits de grosses vagues, voyages et s'affronter dans le sourire.

 

Je fais partie de la plus grande association amateur de surf du monde (ESA) sur la côte Est et les deux compétitions donnent des points pour se qualifier pour les régionaux sur la Côte Atlantique (ocean !) et enfin au bout la qualification pour les "easterns" a Cap Hatteras, pendant la saison des ouragans sur une vague creuse et solide en Caroline du Nord. (je me suis qualifié et affronterais les meilleurs surfeurs de toute la côte Est incluant Porto Rico, la Jamaïque au mois de septembre?)

 

Revenons à nos lacs ! Jamais je ne pensais que nous serions capable d'affronter de telles conditions (je vous encourage à regarder les vidéos et photos). En France, déjà pendant l'hiver je pensais avoir froid ou même je refusais de sortir dans des conditions passables, mais ici tout est bon à prendre et avec le sourire ! Notre enthousiasme et passion nous permettent d'affronter des conditions que 99% refuserait même en étant payé !

 

Fermez les yeux et imaginez que vous surfez et slalomez entre des icebergs (voir photos !). Le froid est brutal et peut prendre une vie en quelques minutes.

 

Etre sain de corps et d'esprit est important et ne pas être seul aussi, les vagues sont proches les unes des autres et atteignent parfois plus de 3 mètres. Elles ferment et sont plus molles mais certains spots de roche n'ont rien à envier à??..nos pointbreaks de Métropole !!

La plupart des gens locaux rigolent en voyant nos planches sur nos voitures mais nous aimons notre terrain de jeux et le préservons, nous sommes peu nombreux et même si je surfe beaucoup a New-York, New Jersey ou encore en Californie, je suis toujours très heureux de revenir dans mes spots glacés !

 

Nous avons eu des accidents, planches et jambes cassées, les courants sont très forts et les morceaux de glace énormes .

Les grand lacs prennent tous les ans des vies, autant que l'océan il faut les respecter ! Il est vrai que les attaques de requin sont impossibles mais le froid laissent un souvenir aussi redoutable. Le Canada et l'Alaska ne sont pas si loin et les vents voyagent, créant notre médecine : le surf.

 

Nous organisons des nettoyages afin d'éduquer la population sur l'importance de Mère Nature.

 

Cet hiver je partirai sur le plus grand lac des USA : le Lac Superior (très grand et froid), qui possède une des meilleures vagues du monde : celle-ci a déjà été mentionnée dans nos magazines français, en eau douce, déferlant sur la roche, tubulaire et atteignant régulièrement plus de 2 mètres (voir photo) !

Nos sommes souvent dans les journaux et à la télé mais nous avons surtout un producteur qui nous suit l'hiver et réalise un film : Preconceived Noceans (très prochainement sur notre site). En effet, même aux USA le surf des lacs pour beaucoup parait impossible mais surtout nos photos et vidéos choquent tant par la réalité que par leur brutalité : de nombreux évènements et sponsors s'intéressent à notre passion.

Je suis en train de m'associer avec une marque française pour développer les passionnés ici sur la cote Est et représenter leur néoprène de couleur dans le blanc glacial. En effet, leur néoprene de qualité mais surtout le label francais fera un malheur au pays des grandeurs et du froid.

 

N'hésitez pas a m'envoyer des emails ou questions mais surtout à nous rendre visite, vous êtes les bienvenus mais n'oublier pas votre combi !!

 

Si un jour de pluie, venté et froid, vous croisez un surfeur s'amusant dans des vagues que vous pensez passables, il y a des chance que se soit moi !

 

Gardez le sourire et garder la tête froide, le surf est où vous le voulez et quand vous le voulez, il n'y a pas de limites géographiques ou climatiques?

 

Aloha !

 

Aurelien Bouche-Pillon.

 

J'aimerais simplement ajouter que les surfeurs que j'ai rencontré dans les Grands Lacs sont de loin les plus passionnés et souriants, j'ai appris beaucoup ici même si les vagues plus puissantes et chaudes parfois m'appellent. Je vous laisse savourer ces photos, je me prépare pour de belles vagues arrivant sur New-York suite à la tempête tropicale Emilie et peut-être a bientot a Rochester New-York sur le Lac Ontario ou à Biarritz !

 

Partie 1 : Le plus important est de vivre dans le présent...

Partie 2 : Premières sessions glaciales dans le Lac Ontario !

 

Article, Texte et Photos : Aurélien

Son email :  oceane1america@yahoo.com

Son site internet pour son film : www.preconceivednoceans.com

Mots clés : la, region, grands, lacs, derniere, partie | Ce contenu a été lu 28162 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Matos | Le 06/12/2019
La relation qui unit un surfeur à son shaper est parfois plus directe qu'on ne le pense.
Surf | Le 04/12/2019
Le regular au style aérien s'est remis en jambes avant de décoller pour Hawaï.
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
Tour d'horizon des conditions de part et d'autre du littoral atlantique.