Voyages - La Région des Grands Lacs, terre de surf

Le plus important est de vivre dans le présent... Texte et récit signé Aurélien

- @oceansurfreport -

Le plus important est de vivre dans le présent...

 

En effet, lorsque je vivais à Biarritz, à une minute de la Grande Plage et que je surfais tous les jours notre houle avec un climat relativement doux, je n'avais aucune idée de ce que je vivrais quelques mois plus tard !   Biarritz a toujours été une ville de rêve pour moi, de par son charme culturel et son architecture, sans oublier bien entendu la consistance et la variété de nos vagues !

Tout était parfait, le climat, le surf mais le fait de trouver un emploi et de créer une carrière devenait de plus en plus oppressant. En effet, je vivotais et réalisais ma vie de surfeur mais pas mon développement personnel et professionnel. J'avais beaucoup de planches, de combinaisons mais le loyer devenait dur à assumer et le changement de vie devenait une triste nécessité.

Comment était-ce possible de quitter cette région, notre beau pays basque, notre fromage, la côte des basques, si belle qu'elle est gravée à jamais dans ma mémoire. Non !Non !Non! Je ne pouvais pas imaginer abandonner ce rêve.   En effet, tout passe, la vie avance, le temps défile et les choix s'imposent ! L'envie alors de passer le brevet de surf afin d'enseigner me traversa l'esprit mais le côté sature et saisonnier sur nos côtes me démoralisa. Vivre de sa passion, dans son endroit de rêve, oui mais comment ? Je ne vois aucune autre ville en France où je puisse vivre et non pas survivre !!

 

Me voila bien loin de tout cela maintenant et je vis.... La côte des Basques est affichée dans ma maison et une superbe photo d'Anglet est aussi affichée dans mon sous sol où je pratique le yoga avant mes sessions. Biarritz est dans mon coeur et j'y reviendrai plus fort, plus indépendant et plus riche, riche d'une expérience que je n'aurais jamais, jamais imaginée.

Il est 18h20 chez moi à Rochester New-York et Biarritz dort depuis longtemps .   Notre bel Atlantique dans lequel nos vagues se forment et créent tant de plaisir au Sud-Ouest de notre "Douce France" ne m'a jamais paru si grand et long à traverser....   En effet, j'ai atterri sur le sol américain depuis 5 ans maintenant : j'ai pris l'avion sans retour avec seulement 2 sacs et 2 planches et j'ai avancé dans la tourmente et le regret parfois. Ces émotions ont laissé place à la stabilité et le bonheur à proximité d'une grande étendue bleue.

 

Tout d'abord, laissez-moi vous raconter ce qu'il s'est passé quand j'ai atterris à l'aéroport de New-York JFK : mon grand sac bleu et mes deux planches favorites (j'ai vendu les autres) ne sont jamais arrivées : tout commença par me déplaire. Quelle dégout, quelle perte, de toute façon après réflexion je n'en aurai pas besoin dans l'état de New York ....

Il y a l'océan à New York mais pas a Rochester N.Y., à 6 heures de voiture. L'amie très chère qui m'attendait à Rochester N.Y. et qui m'a donné l'opportunité de commencer une nouvelle vie avec de nouvelles idées et opportunités m'avait rencontré a Biarritz. Elle savait à quel point mes planches, et plus particulièrement le surf était, était , était....?

 

Qu'est-ce que le surf pour moi, pour nous? On peut répondre à cette question quand on ne surf plus ou quand on surfe tous les jours. L'absence de mes planches, l'éloignement du pays basque et de la France, le manque d'eau et de vagues m'a permis de répondre à cette question. Le surf est un art de vivre, une passion, une nécessité, un besoin, une partie de nous, c'est moléculaire ! L'eau est la vie et nous avons besoin d'elle mais parfois on oublie qu'elle n'a pas besoin de nous !!

Me voila sur le sol de Rochester N.Y et même si je reçois mon surf-session depuis la France, le besoin de plonger mon regard dans l'infinite bleue devient urgent .....nous sommes en Automne et le froid se fait sentir ! Je regarde de nombreux films de surf et pense à la Californie ou encore Hawaii. En effet, c'est si loin de Rochester mais je n'en ai jamais été aussi proche ! mais je découvre que les gens surfent sur la côte Est, New York... c'est toujours loin.

Mes amis me parlaient du lac, quel lac ? Un lac proche d'ici qui me permettrait en été de nager et de me détendre ! Ok, un lac.... en été, de la détente. Je décide lors de regarder la carte, et OUI, le lac Ontario est proche, très proche. Ce dernier a l'air relativement grand. Beaucoup parlent de sa pollution due aux grandes industries proches de ses côtes. Il est grand temps de le découvrir et de voir ce qu'il y a près de chez moi.

 

Après quelques minutes de conduite, j'arrive devant un parc d'attraction et me gare devant une baie avec un grand pont. De l'eau, oui de l'eau, pas sale, sans vague mais de l'eau!! Je cours dehors, abandonnant ma voiture pour explorer "ce nouvel ami". Là, ma vie aux USA a change sans même que je m'en rende compte... Une fois sur la petite plage, je suis saisi d'étonnement ! le lac Ontario est grand, je devrai dire GEANT !! Je n en vois pas le bout, ni les côtes !! A qui ai-je à faire ?   Oui, le lac Ontario fait partie des 5 grands lacs qui sont la plus grande réserve d'eau fraiche du monde et ce sont les plus grand lacs du monde. Ils sont tous une moitié aus USA et l'autre au canada ! Ils sont géants, géants, un véritable éco-système avec leur propre climat, faune et flore. ils sont tous liés les uns aux autres et se jettent dans l'Atlantique. Le lac Ontario est le plus profond mais le plus petit ! Il a l air  d'une mer intérieure à mes yeux ! En face se trouve le Canada ! Notre lac voisin est le lac Erie et il est séparé par le lac Ontario avec les fameuses chutes du Niagarra !

 

Voila, le cadeau est fait ! J'ai découvert le partenaire idéal pour mes années à Rochester, un partenaire de jeux qui me réservera bien des surprises !!   Tout commença réellement quand, un soir à la télé, le présentateur de la météo nous montra la trajectoire de la puissante tempête Enersto. Oui, la côte est touchée par de violentes tempêtes de vent spécialement au mois de Septembre : les vents toucheront la côte Est, Rochester et le lac Ontario.C'est la que mes pensées de surfeur on pris le desssus : vents violents, grande étendue d'eau, VAGUES !?? Le matin, je saute dans la voiture en route pour la libération. Je découvre le potentiel de ce lac, le cadeau de notre Mère Nature, des vagues, des vagues parfaites déferlent sur un lac si loin des océans et de la culture surf..., est-ce un rêve !? Les longues lignes déferlent parfaitement, offrant des possibilités que je suis toujours en train d explorer.

 

Retrouvez très prochainement la suite du récit d'Aurelien !

 

Partie 2 : Premières sessions glaciales dans le Lac Ontario !

 

Article, Texte et Photos : Aurélien

Mots clés : la, region, grands, lacs, terre, surf | Ce contenu a été lu 7426 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Matos | Le 06/12/2019
La relation qui unit un surfeur à son shaper est parfois plus directe qu'on ne le pense.
Surf | Le 04/12/2019
Le regular au style aérien s'est remis en jambes avant de décoller pour Hawaï.
Ça surfe cette semaine ? | Le ...
Tour d'horizon des conditions de part et d'autre du littoral atlantique.