Voyages - Le road trip au Portugal : un classique

Avec les ambassadeurs 360° surf

- @oceansurfreport -

Nico et Cassie, en couple, ont choisi de vivre dans un van aménagé toute l’année. Un seul crédo : dépenser au minimum, surfer au maximum ! Ces deux ambassadeurs de 360° Surf sont justement revenus sur leur dernier surf trip au Portugal :

360°Surf :  Salut Nico et Cassie ! Le Portugal est-ce vraiment cheap comme destination surf ?
Nico & Cassie : C'est effectivement pas cher, tu ne payes pas les autoroutes, comme en Espagne.
Tu manges super bien, tu peux trouver de bons produits du coin, on s'est régalé de maquereaux grillés, qu'on a fait cuire directement sur la plage, le bonheur !  On a aussi déniché des petits miels et charcuteries plus qu’artisanales pour une bouchée de pain dans des bouis-bouis improbables !! Vivre en camion et se nourrir de vagues ça c'est cheap et le Portugal te le permet !

360°Surf :  Peut-on se garer partout ou il y a des restrictions ? Y’a-t-il des arnaques à éviter ?
Nico & Cassie : Globalement tu peux te garer où tu veux, à l'exception du sud, la Costa Vicentina, les rangers de ce parc naturel te verbalisent le matin, te font remplir des papiers pendant une demie heure pour ne pas te les envoyer en France car c'est trop loin. Nous avons dormi un paquet de fois sur le spot et rempli ces papiers en combi la planche sous le bras le matin ! Mais au delà du sud c'est totalement free. Il y a de vrais petits coins de paradis perdus. J'ai adoré fouiner au hasard sur les routes pour les trouver !

360°Surf :  Comment sont les conditions de ? Y a t’il des spots de repli quand c’est très gros ou à l’inverse y a t’il des endroits qui captent mieux la houle ?
Nico & Cassie : Il y en a pour tous ! Comme partout et merci ! Vu l'aspect très découpé de la côte il y a toujours des spots de repli, il y aussi des endroits qui captent mieux la houle, c'est toujours utile de se faire poto avec un mec qui a compris tout ça, après avec un peu d'observation on y arrive soi-même aussi !
Les conditions étaient assez cool dans le sud en Algarve, mais moins folles que ce à quoi on s'attendait, d'autant que parfois des séries gigantesques sont sorties de nulle part alors qu'au pic un petit mètre vingt déroulait tranquillement. Nico et Pierre un ami se sont fait des grosses frayeurs alors que ce sont des surfeurs plus qu'émérites. Mais ne vous tracassez pas les débutants ou les filles, il y a plein de spots sympas comme Beliche ou Praia do Baleal au nord, c'est un spot fabuleux pour les copains et leurs chéries qui veulent surfer plus petit.

360°Surf :  Doit-on amener notre matos ? Peut-on trouver des surfshops et shapers en cas de casse ou petites répas ?
Nico & Cassie : Je conseille d'amener le matos, le Portugal est un pays de surf récent, il y est en développement, donc amène ta planche et ne fais pas comme moi, assure-toi qu'elle a 0 pet, car les shapers ne courent pas les rues, tu les trouves surtout vers le nord et le sud (et encore) mais entre c'est le désert ! C'est ça aussi le charme de cette destination. Je recommande aussi si tu as le choix de prendre tes boards en résine car les réparateurs époxy ne sont pas légion ! J'ai eu le bonheur de surfer une vielle planche alors que mon petit egg m'attendait dans le coffre, mais personne ne pouvait me le réparer ! Prends un tube de Solarez on ne sait jamais !

360°Surf :  Avez-vous une saison dans l’année à nous recommander ?
Nico & Cassie : Les houles d'hiver sont consistantes comme les nôtres mais atténuées par les criques, donc octobre peut être une bonne période, pour fuir le monde de chez nous, nous y sommes allés en décembre l'an dernier c'était chouette et le climat y était très doux, cette année nous allons faire d'octobre à décembre, on vous racontera, cette fois-ci on se concentra plus sur le nord, quand au sud ce sera la région de Sines au maximum, promis on vous dira tout !

360°Surf :  Qu’attendiez-vous d’une telle aventure ?
Nico & Cassie : Nous voulions aller au Portugal pour trouver des line-up déserts, découvrir une autre culture et un pays dans lequel on ne s'était jamais rendu. Nous voulions des vagues comme toujours pour tout le monde, faire des images avec les potes, se perdre dans la nature, vivre un trip « hippie » avec d'autres personnes comme nous. Mais surtout vivre la vraie vie de bohème dormir dans des endroits déserts près des spots, être vraiment perdus et loin de tout, se confronter à une vie sans commodités proches, juste vivre avec peu de choses mais beaucoup de vagues !

360°Surf :  As-tu fait des rencontres insolites ? As-tu des anecdotes ?
Nico & Cassie : Là-bas comme souvent en voyage tu rencontres des gens de partout, au Portugal beaucoup de personnes sont en camion, des allemands, des anglais, j'ai même rencontré une québécoise qui apprenait à surfer avec une mousse et qui était au pic par 1m50 de houle bien creuse. Il y a aussi les petits commerçants que l'on trouve dans les « mini mercados » qui ont souvent plein de choses intéressantes à raconter, ils sont d'Inde ou bien du coin, mais ils ont tous un truc spécial si on prend le temps de s’intéresser à eux.

Vous aussi vous en rêvez ? Votre surf trip au Portugal c’est maintenant !

Mots clés : road trip, portugal, surf, van | Ce contenu a été lu 20256 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs