Voyages - Tour du monde des plus beaux spots de la planète

Etape 10 : Californie

- @oceansurfreport -

En 2013, Fabien, passionné de surf avec quelques trips à son actif, décide de passer à la vitesse supérieure et de prendre une année sabbatique pour faire un tour du monde des plus beaux spots de surf de la planète. Au total, 11 pays visités et 90 spots de surf surfés. L’aventure continue aujourd’hui pour lui autour du Globe, et il a décidé de raconter ses expériences sur son blog. Voici la dixième étape de son voyage, à retrouver également sur Voyages et Surf :

" La Californie est riche en spots de surf de qualité, il y en a pour tout le monde avec des beach breaks, des reefs et des points breaks aussi bien pour les débutants que pour les plus expérimentés. C’est aussi l’occasion de s’imprégner de la culture « américaine » avec ses stations balnéaires, Hollywood, la tentaculaire ville de Los Angeles, la Death Valley, le parc Yosémite etc… Bref il y a de quoi faire :) C’est mon premier surf trip en Californie et avec 14 jours sur place j’ai choisi de me concentrer sur la côte située entre Santa Barbara et San Diego.

Venice beach

J’arrive dans la soirée à l’aéroport de Los Angeles. Il y a des navettes pour se rendre au centre mais je prends finalement un taxi (30$) pour rejoindre Venice Beach. J’ai choisi Venice car c’est une ville proche de l’aéroport, au bord de l’océan et avec la possibilité de surfer même si ce n’est pas le meilleur spot de la région, et en plus c’est une bonne option pour aller visiter Los Angeles et ses environs. Venice beach est un endroit assez atypique où différents univers se mélangent. L’endroit est riche et intéressant mais assez spécial. En se baladant sur le front de mer, on constate que, d’un côté, il y a les basketteurs et les bodybuilders puis les skateurs, graffeurs et les rollers puis des étalages composés de musiciens, peintres, inventeurs… Une chose gâche malheureusement ce joli tableau : les gens paraissent pauvres et un grand nombre semble vivre dans la rue. Sans m’immiscer dans la politique locale, je trouve cela un peu surprenant pour la première puissance mondiale. Le quartier de Santa Monica à quelques minutes de là est très différent, moins fun mais plus chic.

Début du road trip en Californie

Il est possible de visiter la Californie par les transports publiques mais par manque de temps et d’un point de vue pratique compte tenu de mes boards de surf, j’ai préféré louer une voiture. En suivant la Pacific Coast Highway (ce que je vous recommande grandement) direction Santa Barbara où je me rends sur l’un des gros classiques de la région, le spot légendaire de Malibu et oui ce n’est pas qu’une plage avec Pamela Anderson, c’est aussi un spot de surf « world class ». Pas de chance pour moi, les vagues sont très petites, je me mets à l’eau sur le spot de Topanga, une petite droite sur des cailloux. Un phoque joue à cache-cache au pic, c’est assez fun.Voilà, première session aux USA, c’est fait, 1H30 de surf en 3/2 au mois de janvier ça passe.

The queen of the coast: RINCON

Toujours en continuant sur la Hwy 101 à une heure au nord de Malibu, se trouve « the queen of the coast », j’ai nommé le point breaks RINCON. Les lignes de la houle sont visibles de la route, elles s’enroulent autour d’une pointe pour casser en trois sections. Indicator est la section la plus éloignée, moins peuplée mais plus rapide. Le nombre de personnes à l’eau augmente en avançant sur le second puis le premier pic. Il est rare que les trois sections se connectent mais il est possible d’enchaîner la seconde et la première section à mi-marée, cela dépend de l’ensablement et de la direction de la houle. Rincon est une machine à vagues… Dingue ! Petit bémol, le nombre de surfeurs à l’eau est impressionnant et la taxe assez fréquente, c’est dommage car ça casse un peu la magie de ce spot.

Trestles

A 3 heures plus au sud de Rincon, proche de la ville de San Clemente, se trouve le spot de Trestles. C’est un autre spot de surf qu’il ne faut surtout pas rater, il est très connu et réputé car c’est une étape du championnat du monde. Le spot est super loin du parking, la plupart des surfeurs y vont à vélo ou skate. Trestles c’est en fait cinq spots différents. Là aussi il y a beaucoup de monde à l’eau et le jour où j’y étais il y avait 150 à 200 personnes sur la zone. Les frères Gudauskas (pro surfeurs) sont à l’eau j’en prends plein les yeux. L’ambiance est plus cool qu’à Rincon.

Huntington

Huntington beach c’est une « surf city » tout tourne autour du surf, il y a un musée consacré au surf, des bars de surf, des surf shops, des cinémas surf et comme à Hollywood une «walk of fame» dédiée au surf. De chaque côté des jetées, il y a de bonnes vagues qui peuvent être vraiment surpeuplées lorsque les conditions sont bonnes. Les jetées permettent de voir les vagues sous un autre angle et d’être très proche du line up.

Dernier arrêt de mon trip, San Diego qui est à quelques kilomètres de la frontière du Mexique et cela se ressent. Beaucoup de gens parlent espagnol et c’est l’occasion de manger quelques tacos. De la longue plage au nord du comté jusqu’à Sunset cliff et la pointe de Loma, il y a des spots de surf variés et de qualité tous les 100 mètres, il ne reste plus qu’à choisir.

Si les vagues sont petites, la bonne option c’est le spot de Black beach. Un canyon sous-marin amplifie la houle et fait que c’est toujours un peu plus gros qu’ailleurs. Avant d’arriver aux excellents pics de black beach, comptez un bon 15-20 minutes de marche sur une falaise glissante. Un conseil, ne vous  faites pas avoir comme moi car, du parking les vagues sont loin et paraissent beaucoup plus petites qu’elles ne le sont. Les vagues envoyaient vraiment lorsque j’y étais et je me suis retrouvé un peu léger avec ma 6’0 mais pas vraiment le choix car la route est longue.

Ce que j’ai pensé de ce surf trip en Californie

Il y a du bon et du moins bon. Le bon : j’ai vraiment été surpris par la qualité du surf (glassy tous les jours lorsque j’y étais) et la variété des spots. Le moins bon, les spots de surf sont sur blindés et la région est très urbanisée. Que l’on aime ou pas, la culture des Etats Unis est à vivre au moins une fois dans sa vie.

Prochain stop de mon tour du monde des plus beaux spots de surf, ça sera à Puerto Escondido au Mexique. Le spot est connu pour ses vagues énormes, vais-je être à la hauteur, la pression monte… "

Retrouvez le trip de Fabien sur voyagesetsurf.com et sa page Facebook Voyages et Surf

Mots clés : tour du monde, spots, surf, trip, californie | Ce contenu a été lu 3721 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Voyages | Le 07/12/2017
Sa deuxième maison ? Un tube
Surf | Le 29/11/2016
6 mois autour du monde