Waterman - A la découverte du sauvetage côtier

Une autre approche de l'océan

- @oceansurfreport -

Peu connu encore en France mais qui prend de plus en plus d’ampleur, le sauvetage côtier sportif nous vient tout droit d’Australie. Il est apparu en septembre 1902 à Manly Beach sous le nom de « Surf Life Saving ». A cette époque, il était interdit par le gouvernement australien de se baigner dans l’océan car c’était considéré comme très dangereux. Malgré cette interdiction, les baigneurs devenaient de plus en plus fréquents, le gouvernement a donc dû autoriser la baignade et mettre en place des surveillances. C’est en 1906 que l’on retrouve les premières compétitions à Bondi Beach. Aujourd’hui c’est Fred, moniteur de surf et de sauvetage côtier à l'UCPA, qui nous parle de ce sport aux nombreuses valeurs.

La pratique d’un sport d’exception

Le sauvetage côtier est un sport qui regroupe plusieurs disciplines que ce soit dans l’eau ou sur la plage. Il peut être pratiqué par tous et à tous les âges. Peu importe les conditions, la saison ou le plan d’eau (lac, rivière, étang, océan, mer…) du moment qu’il n’y a pas de danger pour les pratiquants. C’est un sport très complet, physique et ludique de part ses épreuves et qui instaure les valeurs de l’entraide. Il permet d’acquérir une autre approche de l’océan.

Les épreuves

Ce sport est très complet car il regroupe plusieurs épreuves soit en équipe soit en individuel. Sur le sable on retrouve le sprint avec une distance de 90m à parcourir, les bâtons musicaux ou beach flag et le relais sprint. Dans l’eau on retrouve le surf race ou nage : les sauveteurs partent de la plage et doivent nager, contourner les bouées et revenir sur la plage ; le paddle board se pratique avec une 10’6 en mousse et les sauveteurs doivent partir de la plage avec leur planche et effectuer un parcours déterminé.

L’épreuve Reine du sauvetage côtier s’appelle l’Ironman race. Les sauveteurs enchaînent une épreuve de nage, de course à pied, de paddle board et de surf ski.

En plus de ces épreuves individuelles s’ajoutent les épreuves collectives dont le relai sauvetage bouée, le relai sauvetage en planche, le relai nage et le relai de combiné sauvetage.

La France, l’une des meilleures nations du sauvetage côtier sportif

La France fait aujourd’hui partie des meilleures nations au monde de sauvetage côtier sportif en se classant à la troisième place des championnats du monde 2012 grâce à ses dix médailles en Australie. Cette année la France se voit confier l’organisation des championnats du monde à Montpellier en septembre prochain.

On peut dire que c’est une activité qui plait à tout le monde tant aux jeunes qu’aux adultes et qu’elle permet d’acquérir de bonnes bases avant de commercer le surf ou le longboard. D’ailleurs de nombreux surfeurs pros, notamment australiens, comme Joel Parkinson sont passés par le sauvetage côtier avant de monter sur une planche.

Si vous ne visualisez pas la vidéo, cliquez ici.

Mots clés : sauvetage cotier, ocean, ucpa, sport, eau, australie, france | Ce contenu a été lu 3746 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Girls | Le 05/05/2017
Formation au sauvetage côtier entre surfeuses