Waterman - ZE RÉCAP DU WEEK END

En Bref...

- @oceansurfreport -

Championnats du monde juniors ISA – Nicaragua (8-16 juin)

L’équipe de France est bien rentrée dans ses Mondiaux juniors. Bien parce qu’elle a placé sept de ses huit surfeurs garçons au deuxième tour. Elle aurait pu mieux faire avec un 100% pour tenir son rang et ainsi éviter des deuxièmes places qui contraindront certains tricolores à rencontrer précocement d’autres têtes de séries.

« On dira que le bilan est mitigé… » Stéphane Corbinien, le team manager, voulait un « 100% » qu’il n’a pas eu. « Elliot (Ivarra) est passé à travers, c’est dommage. Mais bon… Demain sera un autre jour et on a déjà vu des champions du monde, et même des champions du monde français, être passés par les repêchages et arriver jusqu’au bout. » S’il reste sur sa faim en -18 ans, le team manager tricolore a, par contre, apprécié la manière et les résultats des -16 ans. « Ça s’est très bien passé pour nos cadets, dont certains découvraient les championnats du monde. Et ça s’est même très bien passé pour Nommé Mignot qui a confirmé avec une super série et une vague à plus de 9 pts. »

Alors oui, la France, 6e nation mondiale, avec ses huit surfeurs têtes de série, se devait de faire le carton plein face à des adversaires très tendres au 1er tour. Et si les cadets ont effectivement été éclatants, les juniors ont davantage peiné. Avec un spot difficile tout au long de la journée avant qu’il ne devienne propre, voire excellent, en fin d’après-midi, les Français ont rendu une belle copie. On pense notamment à Diego Mignot, façon vieux diesel pendant 10 minutes, puis HDI les dix autres. On pense aussi à Arthur Lassée, qui en deux turns bien précis sur sa deuxième vague a mangé ses adversaires. Et Gatien Delahaye, dont c’était le baptême du feu et qui a parfaitement maîtrisé la pression. On pense bien évidemment à Tim Bisso et dont le surf engagé, tonique et déterminé a bluffé le public et, forcément, le jury. On pense, enfin, et surtout, à Nommé Mignot qui a « déchiré » le spot, il n’y a pas d’autres mots, au coucher du soleil avec la meilleure note de la journée (9,25 pts). On n’oubliera pas non plus que Nelson Cloarec et Andy Crière, les deux « briscards » de l’équipe qui n’ont pu faire mieux que deuxièmes de leur série respective et qu’ils auront donc un tableau plus compliqué. Ceci dit, au regard des 12 séries de ce second round, les Américains, Australiens, Hawaïens, Brésiliens et Sud-Africains sont, comme nos Français, disséminés un peu partout.

Aujourd’hui (lundi), donc, c’est le deuxième tour garçons et l’entrée en lice des filles. 

1er tour – 18 ans
Nelson Cloarec (2e de sa série)
Andy Crière (2e de sa série )
Diego Mignot (1er de sa série )

1er tour – 16 ans
Tim Bisso (1er de sa série )
Gatien Delahaye (1er de sa série )
Arthur Lassée (1er de sa série )
Nommé Mignot (1er de sa série)

 

Oakley Surf Shop Challenge - San Sebastian

Les 4 surfeurs du shop SB3 d’Hossegor, France, sont les heureux vainqueurs du Oakley Surf Shop Challenge Europe, et s’envoleront pour Bali dès la semaine prochaine pour assister au ASP Oakley Pro Bali WCT à Kéramas ! Dans des vagues de 2 à 3 pieds, Aldric God, Jordan Oueslati, Yann Martin et Teddy Santin du team SB3, ont réussi à battre, avec seulement quelques points d’avance, les locaux Mario Azurza, Adur Letamendia, Jaime Azpiroz et Imanol Yeregi du shop Pukas sur la plage de Zurriola. Cette finale européenne est venue clôturer une longue journée de surf à San Sébastian, qui accueillait juste avant les 8 équipes venues de toute la péninsule Ibérique pour une compétition honorifique.

En dépit des conditions épiques donnant aux organisateurs des soucis de logistique du matin au soir, les meilleurs surf shops d’Espagne ont adopté, sans rechigner, la cadence imposée, et ont obtenu des scores impressionnants tout au long de cette journée chahutée par une météo très capricieuse. Entre pluie battante, marées oscillantes et bancs de sable imprévisibles, une impressionnante liste de talents espagnols ont apporté un peu de lumière à cette journée de grisaille. Ethan Egiguiren du shop Escuela de Cantabria a obtenu le plus haut score de l’événement, une vague à 9,17, qui lui a permis de sécuriser une place à son équipe pour la finale espagnole. Mais c’était sans compter sur leurs rivaux en très grande forme, Pukas, qui ont coiffé sur le poteau les Cantabrians lors de la finale espagnole, avant l’ultime rencontre avec les français, déchaînés, pour la Grande Finale Européenne, lancée à marée haute à la nuit tombante.

Romain Cloitre, Oakley Pro Rider, a remis en mains propres le trophée, symbole du niveau de surf du jour, à la hauteur du prix remis. « Ces gars sont de grands surfeurs au quotidien, sans conteste, mais avec en plus un beau voyage à Bali à la clef, la motivation était au maximum. C’était dingue de voir un aussi bon surf aujourd’hui dans des conditions vraiment difficiles. »

 

Waxx Summer Sup Challenge 2013 - Bandol (1-2 Juin 2013)

Épreuves de longue distance sur 3 et 10 km, Race Kids pour les plus jeunes, il fallait courir vite sur la plage, lancer sa planche à la mer et, pagaie en mains, gagner le large le plus vite possible pour accomplir la boucle dans la houle et sous un vent qui rendait l'épreuve encore plus difficile. Nous noterons la belle performance de Gabriel Bachelet et Nicolas Beynet qui se détachaient largement des autres participants. Chez les moins de 12 ans, les deux sociétaires de l'Extrême Bandol Club, Jules Langlois, vainqueur du « Race Kids », ainsi qu'Emie Haupert, 2ème, ont dominé la course. Avec une centaine de participants, cet évènement a rencontré son public qui a participé activement, avec près de 100 initiations au paddle.

Les classements :

Longue Distance (10km)
1. Gabriel Bachelet (La Cigale)
2. Nicolas Beynet (Aloha)
3. Thierry Costka (La Cigale)
4. Lulu Langlois (Extrême Bandol Club)
5. Cyril Garbous (La Cigale)
6. Celine Guesdon (paddling Antibes)

Beach Race (3km)
1. Cyril Garbous (La Cigale)
2. Thierry Costka (La Cigale)
3. Pierre Nav (La Cigale)
4. Gabriel Bachelet (La Cigale)
5. Lulu Langlois (EBC)
6. Celine Guesdon (paddling Antibes)

Race Kids (- 15 ans)
1. Anthony Cegri (Hyères Sup)
2. Matt Dellavedova (EBC)
3. Benjamin Meric (EBC)
4. Chloé Barberis (Paddling Antibes)

Race Kids (-12 ans)
1. Jules Langlois (EBC)
2. Emie Haupert (EBC)

Freestyle : Benjamin Maric

 

 

Blessure de Glenn Hall pendant le Volcom Fiji Pro

Glenn Hall s’est fracturé 3 vertèbres lors de sa série contre Jordy Smith au Round 2 du Volcom Fiji Pro. L’Australo-Irlandais s’est fait rattrapper par le déferlement sur sa dernière vague et est tombé tête la première dans le tube vers le fond. Suite à cette mauvaise chute, il a été rapatrié d’urgence en Australie. Hors circuit pour au moins 6 semaines, nous souhaitons bon rétablissement à Glenn.

Mots clés : ze, recap, week, end | Ce contenu a été lu 2883 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/10/2021
Sa renommée internationale de vague de rêve, elle ne l'a sûrement pas volée.
Surf | Le 04/10/2021
Malgré la réglementation en place depuis quelques semaines, le Tahitien a la chance de continuer à surfer.
Région | Le 14/09/2021
Direction le pays du long nuage blanc et son potentiel surf, pour un film 100% action.