WCT - Les règles des compétitions

WCT

- @oceansurfreport -

La saison du WCT a déjà bien débuté avec la 4ème épreuve qui s’est terminée lundi dernier à Rio par la victoire de Michel Bourez au Billabong Pro Rio. Lors de ces journées d’épreuves les surfeurs du monde entier s’affrontent dans l’espoir de remporter la coupe pour devenir champion du monde. Mais connaissez-vous bien toutes les règles des ces contests ? Surf-Report vous donne quelques clés pour mieux comprendre les fonctionnements.

Qui peut participer au championnat du monde de L’ASP ?
Chacun des 34 hommes et des 17 femmes qui se sont qualifiés pour participer au WCT. En effet les rideurs qui ont cumulé le plus de points à la fin de l’année peuvent s’affronter lors des championnats du monde masculins et féminins. Pour la saison 2015, le top 34 des hommes comprendra : les 22 premiers du classement WCT, le top 10 des QS et enfin deux wildcards. Pour les femmes le top 17 sera composé des dix meilleures du classement WCT, du top 6 du classement QS et une wildcard.

Qui sont les wildcards ?
Chaque année l’ASP sélectionne trois surfeurs (deux hommes et une femme) qui n’ont pas été qualifié lors des autres compétitions. Ces rideurs peuvent rejoindre le top 34 et le top 17 pour s’affronter lors du WCT. La plupart du temps ce sont des surfeurs qui ont déjà participé au WCT mais qui ont été blessés lors de la saison précédente et donc n’ont pas été capable de se re-qualifier. En 2014, les wildcards sont Owen Wright (AUS), Tiago Pires (PRT) et Alana Blanchard (HAW).

En plus des wildcards permanentes il y a aussi les remplaçants. Les surfeurs remplaçants sont ceux choisis pour compléter le tableau lorsqu’il y a des absents. Ils sont choisis par l’ASP avant le début du WCT. Pour cette année, ce sont Glen Hall, Mitch Coleborn, Patrick Gudauskas et Willian Cardoso qui ont été sélectionnés chez les hommes et Tatiana Weston-Webb, Sage Erickson, Alizé Arnaud et Silvana Lima chez les femmes. Par exemple Tatiana Weston-Webb a remplacé Courtney Conlogue lors du Billabong Rio Pro.

Chaque évènement masculin du WCT compte 36 hommes dont 34 du top ainsi que deux wildcards. Du coté des filles parmi les 18 participantes, 17 font parties du top et la dernière est une wildcard. La remise de cette wildcard peut avoir lieu par le biais d’un évènement trial ou par le choix de l’organisateur du contest. En temps normal les wildcards font parties du team qui sponsorise la compète ou qui viennent de la région. Non seulement ces surfeurs complètent la liste mais ils apportent aussi de nouveaux défis et visages à l’élite du WCT. Lors du Billabong Rio Pro c’est la wildcard David do Carmo qui avait battu l’actuel champion du monde Mick Fanning.

Comment s’organise un évènement ?
Une compétition ASP compte de nombreuses règles à respecter. Dès que le sponsor est trouvé et que les moyens financiers sont réunis, l’évènement devient à part entière un des circuits mondiaux (WCT, WQS, WLT …). Le nombre de jours d’une compétition varie selon le nombre de participants inscrits. En effet ceux-ci vont déterminer combien de heats devront être lancés avant de couronner le vainqueur. Souvent il faut compter 12 jours pour une compétition WCT : en plus des jours de contest il faut ajouter la waiting period c’est à dire les moments où les vagues ne sont pas au rendez vous ! Cela permet aux organisateurs de sélectionner les meilleurs jours de surf. Chaque compétition possède un sponsor officiel qui offre une somme d’argent aux vainqueurs : le prize money. La somme à gagner est plus ou moins importante selon le niveau de la compétition. Enfin chaque jour le lieu de la compétition peut être déplacé du site officiel si la houle et le vent sont plus favorables ailleurs : cette décision est prise par un comité qui se réunit chaque matin au vu des conditions météo.
Chaque vague surfée est appréciée et notée par quatre ou cinq juges sous la responsabilité d'un chef-juge. Chaque juge met une note de 0 à 10 qui porte sur des critères complexes qui allient la qualité et la taille de la vague choisie, la radicalité et la fonctionnalité des manœuvres effectuées. Toutes les vagues de tous les concurrents sont notées et les refus de priorité pénalisés.

Les compétitions du WCT :
Chaque année les rideurs s’affrontent lors de compétitions classées World Tour. Toutes les étapes sont très importantes car les épreuves offrent le même nombre de points aux participants. Au niveau de l’organisation, celle-ci reste la même pour chaque épreuve du World Tour. Chez les hommes le premier tour se joue en séries de trois surfeurs et le premier qui se qualifie accède directement au troisième tour tandis que les deux autres vont aux repêchages. C’est à partir du second tour que les heats se font en face à face avec une élimination direct. Dans le 4ème round les surfeurs se retrouvent à trois et la règles du premier round s’applique alors : le gagnant part en quart de finale et les deux autres vont aux repêchages en round 5. Chez les femmes, il y a seulement 4 rounds avec le round 1 et le round 3 non éliminatoires. Un nombre de points est décerné pour chaque place.

Quelles sont les règles de priorités et comment ça marche ?
Des règles de priorités ont été instaurées dans toutes les manches des compétitions ASP. Le surfeur qui a la priorité a tous les droits de passage sur la vague sélectionnée quelque soit sa direction (gauche ou droite). Le rideur sans priorité ne peut pas partir sur la même vague que celui qui a la priorité. S’il gêne son adversaire il obtiendra un 0 des juges de compétition. Au début du heat, une fois que la première vague a été surfé, le premier surfeur à atteindre le lineup gagne une priorité automatiquement : celle-ci est indiquée par des disques de couleurs sur le site de l'événement. Sans ces mesures, les surfeurs n’auraient aucune règle à l’eau sauf celle de se battre pour gagner. Cette règlementation leur permet de se concentrer d’avantage sur leurs performances et d’offrir un meilleur spectacle au lieu d’enchainer des vagues sans tricks et enchainements. Enfin, ce système de priorité permet aux surfeurs de devenir beaucoup plus sélectifs quant au choix de vagues pour scorer un maximum de points et accéder au round suivant. Cette mesure de priorité ne s’applique que pour les faces à face.

Le circuit mondial de surf est rythmé, au cours de l’année, par de nombreux évènements plus ou moins importants. Ces compétitions permettent aux surfeurs de s’affronter pour donner le meilleur de leur surf et espérer accéder à la finale pour remporter le trophée et … le prize money !


 

 

Mots clés : surf, explication, competition, contest, wct, wqs, wildcard | Ce contenu a été lu 19835 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs