WQS - Cannelle Bulard remporte le Vans Surf Pro Classic !

- @oceansurfreport -
© WSL / Ian Thurtell

Les conditions étaient solides ce week-end pour la finale du QS Vans Surf Pro Classic sur le spot de Yoyos, Lamberts Bay en Afrique du sud, sur laquelle Cannelle Bulard s'est imposée chez les femmes. 

Le pic A-frame de Yoyos a permis aux compétiteurs de délivrer de belles performances en développant un répertoire complet entre vitesse, puissance et style.


La réunionnaise Bulard, faisant preuve de confiance et de puissance physique tout au long de l'évent, a décroché la victoire sur ce QS 1 000 malgré les conditions challengeantes. En route vers la finale, elle s'était d'abord défait de Natasha Van Greunen en demi. Dans le dernier duel du jour, Bulard a réussi à engranger deux bons scores qui lui ont donné le lead jusqu'à la fin. 

"C'était vraiment compliqué à l'eau et on n'entendait absolument rien" a commenté Cannelle. "Je suis partie d'abord sur une gauche mais après la longue rame pour revenir au pic je n'avais plus de bras. Mais j'ai réussi à décrocher une dernière bonne vague, un 7, dans les 20 dernières secondes. Je suis tellement contente, je viens de rafler des points et un prize money !"

Sur les vagues solides sud-africaines, les filles n'auront pas démérité en s'attaquant aux plus gros sets. La goofy française de 24 ans qui a repris la course au QS féminin en 2018 après 5 ans d'absence engrange ainsi de précieux points dans la course à la qualification et pointe désormais à la 80ème place mondiale.  

Mots clés : cannelle bulard, vans surf pro classic, yoyos | Ce contenu a été lu 1409 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Région | Le 08/11/2019
Au total durant neuf jours de compétition, 37 titres ont été mis en jeu et répartis en neuf disciplines distinctes.
Surf | Le 12/08/2019
Vahine Fierro, Cannelle Bulard, Tessa Thyssen, Pauline Ado, Maud Le Car et Justine Dupont testent la piscine à vagues texane.
Surf | Le 10/12/2012
Sous haute surveillance