XXL - 2020 WSL Big Waves Awards : Wipeout of The Year - Jerome Sahyoun

- @oceansurfreport -
Jerome Sahyoun sur la fameuse vague de Mullaghmore  @jaybelsky

Le Waterman du désert, Jérôme Sahyoun, s'est attaqué à Mullaghmore Head en Irlande le 13 Janvier, lancé à pleine vitesse sur une vague géante, il chute et la lèvre lui tombe dessus..Le plus gros « Wipeout » de sa vie qui va lui offrir son ticket d'entrée à la grande cérémonie des remises des prix du Surf de grosses vagues dans la catégorie 'Wipeout de l'année' organisé par la World Surf League.

Wipeout : « Une chute ou un accident causé généralement par une perte de contrôle ».

Contacté par nos soins, Jérôme Sahyoun nous raconte son expérience durant ce fameux Wipeout :

« Le premier jour, on a eu de parfaites conditions avec des grosses vagues, le deuxième jour un peu moins, il y avait que deux Jet Ski sur le pic. Sur cette vague, mon partenaire m'a tracté un peu en retard il a ralenti au dernier moment et il m'a dit n'y va pas ! Mais je suis parti comme même ! J'ai pris la confiance de vouloir aller de plus en plus à l'intérieur vu que ce jour on a eu des séries moins grosses que la veille. La vague a doublé de taille une fois en bas, Je me suis dit si j'y vais tout droit la lèvre va me tomber dessus alors je repars en backside, ma planche a collé et je me suis déséquilibré et la lèvre s'est éclatée juste au dessus de moi ! »

La gestion de la peur : « Je suis resté calme »

Le premier impact, j'ai eu très mal au bras je me suis fait secouer sous l'eau que je n'arrivais pas à attraper la poignée, ça me secouait tellement fort que je me suis dit il ne faut pas que je m'évanouisse, à un moment j'ai commencé à ramer vers la surface, à peine remonter  pour reprendre mon souffle que la deuxième vague est arrivée et m'a enfoncée encore plus profond ! je suis resté calme, mon gilet s'est gonflé, trois capsules ont éclaté dû à la pression je pense mais heureusement que mon gilet m'a remonté à la surface. 

Jérôme Sahyoun à gauche de Kipp Caddy

Les conséquences de la chute : « C'est la première fois de ma vie que je crache du sang »

L'impact de la lèvre sur moi a été très intense ! Quand je suis tombé tout le monde a essayé de me récupérer et non pas seulement mon collègue, une fois que je suis monté sur le Jet-ski j'ai craché du sang, c'était la première fois que ça m'arrive ! J'ai eu des gros Wipeout dans ma vie que ça soit à Jaws à Mavericks ou à Sidi Ifni mais celui là était différent ! J'avais l'épaule défoncé et tout mes os déplacés, j'avais des courtes nuits durant les trois semaines qui ont suivi car une fois que je me retourné pendant mon sommeil j'avais très mal !


Le traumatisme du Wipeout : « J'ai voulu de suite y retourner ! »

Une fois sortis de l'eau je suis parti vite remplacer les trois capsules de mon gilet qui avait éclaté. J'ai dit à mon équipe : « Allez !! On repart ! » Mais mon équipe m'a arrêté car ça en valaient pas le risque vu que les conditions n'étaient plus bonnes alors on a décidé de rentrer. Mais le lendemain déjà, je suis partis surfer sur un slab !



Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
XXL | Le 29/01/2018
Sessions kamikazes à Mullaghmore