Région - "Surviving Seroja" : le pouvoir de guérison du surf après un cyclone en Australie

La recommandation du docteur ? "Kiffer et prendre quelques tubes !"

- @oceansurfreport -

Début avril 2021, le cyclone Seroja a frappé les côtes de l'Australie-Occidentale. Après avoir fait plus de 200 morts en Timor oriental et en Indonésie, la tempête de catégorie 3 a continué son chemin jusqu'en Western Australia. La ville côtière de Kalbarri (à 670 kilomètres au Nord de Perth) a été particulièrement touchée par cette catastrophe naturelle : 70% des bâtiments ont été endommagés, 40% complètement détruits. Les précipitations impressionnantes (100 millimètres - l'équivalent d'un mois de pluie en un jour) et les vents violents atteignant les 170 km/h ont arrachés les toits des maisons et joncher les rues de débris en tout genre. 

Deux mois après le désastre, le vidéaste Scott Bauer est allé à la rencontre de Ry Craike, résident de Kalbarri, au coeur de la ville en pleine reconstruction. Au milieu des traces de destruction sur les plages et les terres, ce dernier raconte avec optimisme l'esprit communautaire qu'a nourri le désastre. "Aussi dur que ça ai été, ça a probablement plus que jamais rapproché notre communauté, c'est quelque chose de positif à retirer de tout ça" explique l'Australien. La recommandation du docteur selon lui ? "Kiffer et prendre quelques tubes" ! En résulte plusieurs minutes de vagues en Western Australia, un edit bon pour la santé, et pour le moral.

> Vidéo par Scott Bauer

>> Retrouvez plus de surf en Western Australia


     
Mots clés : australie, western australia, cyclone, seroja, kalbarri, ry craike | Ce contenu a été lu 1764 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 02/12/2021
Un peu de positif dans l'actualité australienne, alors que le pays a annoncé la suspension de la réouverture de ses frontières.
Région | Le 29/11/2021
Retour en images sur les meilleures sessions de ces dernières années.
Surf | Le 26/11/2021
Son surf est toujours aussi puissant, rapide et les gerbes d'eau qu'il soulève toujours aussi folles.