Région - "Bro Town" : à la découverte des vagues néo-zélandaises

Direction le pays du long nuage blanc et son potentiel surf, pour un film 100% action.

- @oceansurfreport -

  

"Lorsqu'il s'agit de la Nouvelle-Zélande, les locaux Elliot Paerata Reid, Kehu Butler, Ware Wano et Dune Kennings savent exactement quand et où aller, et quelle quantité de néoprène emporter." Direction donc le pays du long nuage blanc, pour un court film de surf, 100% action. Un film fait par des kiwis, avec des surfeurs maori, sur des vagues néo-zélandaises : on fait difficilement plus local ! Au programme, du surf consistant, du barrel, des gauches et des droites - et bien-sûr quelques moutons, pour rappeler que oui, le pays compte 20 fois plus de moutons que d'habitants. 

Bien que peu médiatisée dans le milieu du surf (en comparaison avec l'Australie voisine) la Nouvelle-Zélande compte nombre de spots de surf. Avec plus de 15000 kilomètres de côtes, les deux îles du pays sont pleines de surprises ! Selon le World Stormrider Surf Guide, c'est la région du Taranaki qui reçoit le plus les houles et détient les meilleurs spots sur l'île du Nord. Sa forme arrondie lui permet de bénéficier d'une large palette d'exposition aux houles et aux vents. On se doute que les protagonistes y ont passé une tête (on aperçoit d'ailleurs le mont Taranaki à l'écran, où se situe l'une des rando les plus difficiles du pays). 


Plus au nord, on passera pour quelques sessions dans la région de Waikato avant d'atteindre le Northland : la péninsule bénéficie d'une fenêtre de houle à 300° ! Beachbreaks, pointbreaks et reefbreaks y sont touchés par des houles allant du sud-sud-ouest au sud-est. À l'écran, on peut apercevoir la plage de Piha et son fameux rocher de carte postale. En redescendant au sud et à l'est, on citera la région de Gisborne et la péninsule de Mahia, où le surf bien qu'en moyenne plus petit, est aussi plus clean.

Côté île du sud, trois régions se distinguent : le North Canterbury (à l'est), l'Otago et le Southland (au sud). La première zone regorge de pointbreaks et d'embouchures avec des vagues de qualité, tandis que les suivantes sont davantage connues pour accueillir de grosses conditions, plus rares mais aussi plus marquantes. 

Le pays encore partiellement en lockdown a fermé ses frontières aux ressortissants étrangers depuis mars 2020, de quoi laisser ces vagues aux locaux un peu plus longtemps...

> Vidéo par Billy Lee-Pope, Jemarl Pearata, Ryan Herron et Andy Deere. 

>> Lire ou relire : "Shakas in Owakas" : une ode à la découverte des terres néo-zélandaises


            
Mots clés : nouvelle-zélande, elliot paerata reid, kehu butler, ware wano, dune kennings, billy lee-pope | Ce contenu a été lu 3063 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 04/11/2020
Un extrait du long-métrage "Lost Track", une traversée de la Nouvelle-Zélande, du l'île du Nord à l'île du Sud, en moto.