Surf - En Californie, les surfeurs sauvent de jeunes élèves en détresse

Surfeurs et sauveteurs, même combat.

- @oceansurfreport -

Au moment de parler de son engagement au sein de la SNSM Penmarc'h (Finistère), le free-surfeur breton Thomas Joncour l'avouait : "Oui on a sauvé des personnes en détresse et on essaie d'ailleurs de faire de la prévention. [...] C'est vrai que les surfeurs sont souvent impliqués dans des sauvetages, sans nécessairement être formés."

C'était le cas dimanche après-midi au port de Santa Cruz (Californie). Lors d'un cours de voile maintenu malgré la rentrée d'une houle consistante sur la côte californienne et l'avertissement des autorités locales, des enfants âgés de 9 à 12 ans ont été pris au piège au moment de rentrer à quai, ramenés par leur moniteur.

Leurs petites embarcations n'ont pas résisté longtemps face aux conditions météorologiques du jour et les grandes marées. Au Texas News Today, le père d'un des enfants impliqués confie que l'école de voile s'était révélée très professionnelle par le passé, mais qu'il a été "un peu surpris qu'ils soient sortis par l'embouchure du port", ce jour-là.

Connor Garde, un jeune photographe de 15 ans, a filmé la scène. Sur les images, lors d'un gros set, on voit les optimistes de l'école de voile chavirer sous l'influence des vagues et une dizaine d'enfants passer par-dessus bord. Puis des surfeurs venir rapidement sur zone pour porter secours aux enfants, en leur permettant de monter sur leurs planches, de s'éloigner de la zone d'impact et des rochers avant de les rassurer.

D'après les médias locaux, les pompiers de Santa Cruz se sont ensuite rendus sur place pour aider au sauvetage de l'école de voile. Ainsi, grâce à l'action rapide des surfeurs présents au peak, tous les enfants ont été ramenés à terre, sains et saufs. "Surfer et connaître les vagues, ce sont des éléments que nous avons acquis tout au long de notre vie ici", raconte le sauveteur et surfeur expérimenté Shane Skelton, présent à l'eau avec ses amis au moment des faits, à NBC Bay Area.

Un même combat

Inconsciemment, par leur sens marin, leur condition physique et leurs connaissances des spots, les surfeurs ont développé de larges compétences en matière de sauvetage. Dans une étude intitulée "Les gardiens du surf : Le rôle et la valeur des surfeurs dans le sauvetage des plages et des côtes australiennes", Anna Attard, étudiante en sciences à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) a démontré qu'ils sauveraient autant de personnes de la noyade que les sauveteurs eux-mêmes.

Selon ses estimations, 45% de tous les sauvetages effectués sur les plages surveillées d'Australie sont réalisés par des surfeurs eux-mêmes, la plupart de ces sauvetages ayant lieu sur des plages très fréquentées où il y a beaucoup de monde dans l'eau. Des chiffres que ne se limitent pas aux plages australiennes...

"Je vois bien quand je donne des cours, les baigneurs se dirigent souvent vers l'endroit où il y a le moins de vagues, mais en général c'est là qu'il y a le plus de courants. Lorsqu'ils sont en danger, ils adoptent les mauvais gestes : ils rament contre le courant, paniquent, perdent leurs repères et leur lucidité", poursuivait Thomas Joncour, également moniteur et co-gérant du 29HOOD Surf Club à deux pas de la Pointe de la Torche. "Et les surfeurs eux, se servent de leur expérience et de leur savoir-faire pour ramener des gens en catastrophe au bord."

Surfeurs et sauveteurs, même combat.

     
Mots clés : californie, sauvetage, école de voile, santa cruz, surfeurs, sauveteurs | Ce contenu a été lu 10276 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 15/04/2021
Tom Curren, Mason Ho et Conner Coffin mêlent les arts à San Francisco.
Surf | Le 03/03/2021
Pas d'ailerons, pas de frottements, pas de problèmes.