Surf - "HiGH Line" : le confinement d'Eimeo Czermak à Tahiti

Malgré la réglementation en place depuis quelques semaines, le Tahitien a la chance de continuer à surfer.

- @oceansurfreport -


Alors que l'île polynésienne a récemment beaucoup fait parler d'elle suite à la houle désormais historique du 13 août dernier, c'est aujourd'hui dans un contexte moins agréable que Tahiti fait l'actualité surf. Suite à une dégradation récente de la situation sanitaire, Tahiti connait à nouveau un confinement depuis quelques semaines. La déclaration d'état d'urgence sanitaire avait d'ailleurs contraint la WSL à annuler l'édition 2021 du Tahiti Pro. Mais le jeune chargeur de Teahupo'o ne se laisse pas abattre pour autant. 

Eimeo Czermak, qui s'était illustré aux côtés d'autres surfeurs locaux et internationaux sur le spot de Teahupo'o, lors de cette fameuse houle, profite de cette période de confinement pour sortir le deuxième épisode de sa série "HiGH line". Un peu à la manière d'un journal de bord de surfeur confiné, il documente son quotidien autour de son domicile, entre beachbreaks et végétation luxuriante. Le gouvernement tahitien a en effet autorisé les surfeurs à se mettre à l'eau sur les spots se trouvant à moins d'un kilomètre de leur domicile. Par chance, Eimeo vit à proximité d'un des meilleurs beachbreaks de l'île, un spot qui a une résonance toute particulière pour lui : c'est là qu'il a plaqué son tout premier air reverse.



En ce moment les conditions y sont bonnes et c'est l'occasion pour beaucoup de locaux de s'y retrouver, toutes générations confondues et à toute heure de la journée, pour scorer des vagues et parfois même prendre des tubes. 

Sur le chemin du retour, entre son homespot et son domicile, le Tahitien accompagné de son frère s'enfonce, planche sous le bras, dans l'épaisseur de la forêt qui se trouve derrière chez lui. À la manière de l'océan, ils font de cette forêt un vaste terrain de jeu où la glisse a tout à fait sa place. Assis ou debout, les deux frères dévalent les pentes touffues avant de se jeter dans l'eau douce d'une rivière. Eimeo y laissera même un pied... 



Par Ondine Wislez Pons. 

> Vidéo par Jeremie Czermak. 

>> Retrouvez plus de vidéos d'Eimeo Czermak.
        
Mots clés : eimeo czermak, high line, tahiti, teahupo'o, beach break, polynésie, confinement, tubes, home spot | Ce contenu a été lu 1788 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 16/11/2021
À 16 ans seulement, Noé Langronier était à l'eau pour immortaliser la session.
Surf | Le 06/11/2021
Octobre est le mois préféré de la plupart des surfeurs californiens, et on comprend pourquoi.
Surf | Le 12/10/2021
Sa renommée internationale de vague de rêve, elle ne l'a sûrement pas volée.