Surf - ''Surfing Morocco'' : Maroc, mon beau Maroc...

Le filmmaker Ayoub Abouizza dresse le bilan de son année passée au pays du couchant lointain.

- @oceansurfreport -
L'hiver a rapidement gagné le littoral français, des plages normandes aux côtes méditerranéennes en passant par l'ensemble de la façade atlantique. Si cette saison glaciale et inhospitalière se révèle propice à la formation de jolies houles longues sur des spots infréquentés, elle s'avère également ingrate. Mais il existe une solution de proximité.

Au détour d'une expédition initiatique ou d'un rendez-vous fidèle, les surfeurs français ont développé une réelle attirance pour le Maroc. Dakhla, Safi, Essaouira, Taghazout, Imsouane... Ce petit bijou de l'Afrique du Nord séduit par sa diversité, tant culturelle que géographique, permettant ainsi de bénéficier d'un climat tempéré et sec. Au total, ce sont plus de 3000 kilomètres de côtes qui s'offrent à vous, abritant des vagues incroyables. Le pays des droites a forgé sa réputation grâce à des spots à l'image d'Anchor Point, Safi ou Imsouane.

Alors que la fin de l'année 2019 approche à grands pas, Ayoub Abouizza dresse le bilan de son année passée au Maroc. Avec des images magnifiques, renforçant un peu plus l'idée que le pays du couchant lointain est magique par sa culture, son histoire et surtout par ses belles vagues, le réalisateur marocain a parcouru la côte marocaine en quête de swell. 

Surfeurs : Yann, Ine Snoopy, Selim Barkat, Bryce Young.

>> Réalisation : Ayoub Abouizza

>> Lire aussi : Échapper à l'approche de l'hiver : la solution marocaine !

       
Mots clés : maroc, ayoub abouizza, marocain, afrique | Ce contenu a été lu 5638 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 01/02/2020
Sur le chemin, comme chaque voyage, de belles rencontres humaines, culinaires et culturelles.
Surf | Le 24/01/2020
"Il y a beaucoup de vagues dans les environs et pas seulement Anchor Point", explique Ramzi Boukhiam.