Surf - Le shaper Mikel Evans aussi à l'aise en hang ten qu'à l'atelier

Le longboard du bout des doigts au bout des pieds de Mikel Evans.

- @oceansurfreport -

Shapeur et surfeur : le combo parfait pour se régaler. "Je shape parce que toutes les planches qui sont dans ma tête ne se trouvent pas en magasin", racontait-il au Eastern Surf Magazine en 2017. À l'époque, Mikel n'avait shapé que 25 boards, toutes pour lui. Mais à force de le voir déchirer les line-ups de Nouvelle-Angleterre, les locaux se sont intéressés davantage au shaper qu'au surfeur. Aujourd'hui, on peut apercevoir ses créations sous les pieds de certains des groms les plus talentueux du Nord-Est des États-Unis.

Cet hiver, il s'est fait plaisir avec un log asymétrique pour envoyer d'interminables hang ten. Retour en vidéo sur le parcours de cette board sur mesure, de l'atelier du talentueux Mikel jusqu'aux eaux froides de Nouvelle-Angleterre.

>> Réalisation : Brian Nevins

            
Mots clés : mikel evans, nouvelle angleterre, log, longboard | Ce contenu a été lu 1873 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Pédagogie Météo | Le 03/06/202...
Voici quelques éléments de réponse précis et concrets.
Surf | Le 29/05/2020
Les circuits régionaux gagnent en importance !