Surf - L'aventure indonésienne de Natxo Gonzales et Kepa Acero...

- @oceansurfreport -

"J'ai entendu des histoires de mecs qui surfaient ce spot en cuir de moto parce que le récif vous déchire littéralement."

Kepa Acero en tant que bon explorateur, était allé séjourner en Indonésie pour voir ce qu'il pourrait y trouver... Quand il y arriva enfin, il se vit bloqué dans le moyen d'accéder à une vague magnifique... Kepa appelle ce voyage le plus difficile de sa vie, ce qui en dit long...

"Il m'a fallu trois jours pour arriver à ce point que je voulais surfer. J'ai conduit jusqu'à là-bas. J'étais juste dans la baie près du point, il y avait une houle qui arrivait, et j'ai attendu... Après deux semaines passées en Inde à attendre que le spot marche, quelqu'un m'a dit qu'il se trouvait sur une base militaire, et donc que je ne pouvais pas y accéder. Mais c'était juste devant moi: juste là. Je pouvais voir les vagues dérouler devant mes yeux. Je suis allé jusque là-bas et finalement je n'ai pas pu sufer. J'ai essayé de donner de l'argent, à la police, à n'importe qui, cela n'a pas fonctionné."

Deuxième essai raté...

Seulement voilà, incapable d'ignorer le potentiel de cette vague, elle est restée dans son esprit depuis ce jour. Alors l'été dernier, lorsque l'océan Indien s'est transformé en une énorme goutte violette de houles, Kepa a décidé de retourner en Inde. Mais cette fois il emmena un acolyte de voyage : Natxo Gonzales.

"Ce fut le voyage le plus difficile que j'ai jamais fait", a déclaré Natxo, "C'était une houle historique, énorme en Indo, c'était la plus grosse de toute ma carrière. Nous avions donc décidé d'essayer de trouver ce fameux spot plutôt que d'aller là où nous savions qu'il y aurait des vagues."

Faisant donc face aux mêmes obstacles que des années auparavant avec Kepa, la police et les autorités militaires leur ont refusé l'accès. Refusant d'abdiquer, ils ont fini par payer un petit bateau de pêche qui était prêt à enfreindre la loi et à les emmener là-bas...

"Nous l'avons finalement fait et nous sommes arrivés à la vague! Mais après tous ces efforts, la vague était trop rapide. C'était parfait, mais c'était trop rapide" a admis Kepa. 

Trouver un autre barrel...

Sans se laisser décourager, Kepa et Natxo ont décidé de se diriger vers un spot plus fiable et il leur a fallu quelques jours pour se concentrer sur un autre point, mais encore une fois, ils ont commandé un bateau de pêche et se sont retrouvés face à une vague qu'ils ne voulaient vraiment pas surfer... Il fallait rebondir.

" Nous aurions dû avoir des casques. J'ai entendu des histoires de mecs qui surfaient ce spot en cuir de moto parce que le récif vous déchire. Aucun de nous deux ne s'est senti à l'aise là-bas, même en portant des combinaisons, mais nous étions venus si loin..."

Finalement, les deux ont eu leurs quotas de barrels, et bien que cette session ne fut pas le meilleur score de leur vie, ils admettent tous deux que ce voyage restera indélébile... 

"L'aventure est la chose la plus difficile à faire. Vous devez garder votre énergie et régler tous les problèmes qui se posent, déclare Natxo, Mais ce que j'ai appris, c'est que cette aventure est la meilleure chose que j'ai jamais faite. Si vous trouvez une vague, cela en vaut la peine. Après ce voyage, je veux continuer à m'aventurer... je ne m'arrêterai jamais, je pense. "


        
   
Mots clés : natxo gonzales, indonésie, océan indien, aventure, exploration, vague, kepa acero | Ce contenu a été lu 3281 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 01/07/2016
Kepa Acero & Natxo Gonzalez en Namibie
Surf | Le 28/06/2017
Léo et Tommy à la poursuite des vagues