Surf - Session frissons en Indonésie

Greenbush : rapide, massif, effrayant.

- @oceansurfreport -

Nous en parlions en fin de mois d'août : cet été Nic Von Rupp a scoré en Indonésie. Dans une série de vlogs entre Desert Point, Kandui ou encore Bankvaults, le Portugais a partagé les sessions de folies de son surf trip. Sur place tous les ans, le surfeur connaît les spots et a appris à interpréter les conditions au plus près, ce qui lui vaut notamment un taux de réussite sans pareil sur les sessions de dernière minute (quelques ratés sont toujours à prévoir, comme c'est le cas au début de ce nouveau vlog).

"J'ai voyagé dans les îles Mentawai au cours des dix dernières années et c'était selon moi les vagues les plus grosses, les plus massives, les moins profondes et les plus dangereuses que j'ai surfé ici..." Nous l'avions laissé sur la gauche de Macaroni où il avait épuisé les batteries sur une longue session épique. Aujourd'hui, le pro revient avec un nouveau vlog sur le spot de Greenbush, qui s'est donc montré menaçant. 


"Elle peut sembler parfaite, mais croyez-moi... Cette vague se dresse comme un train, elle est raide comme une falaise, une fois que vous avez fait le drop et que vous êtes lancés, vous ne savez jamais ce que la dernière section va faire... C'est un lancé de dé, soit elle reste ouverte et vous laisse sortir, soit elle se ferme, parce que le récif est trop peu profond pour gérer une telle masse d'eau."

La vague est considérée comme l'une des plus effrayantes du monde, bien que sa taille n'atteignent que très rarement les trois mètres. Et l'Américain Nate Behl en a fait les frais ce jour-là : "Nasty Nate s'est assommé sur la dernière vague. On dit que la vie d'un surfeur professionnel est un rêve, jusqu'à ce que tu te jettes tête la première dans le récif et que tu doives te faire recoudre, mais que tu es à 16h de l'hôpital le plus proche."

Selon nos confrères chez Stab, celui-ci aurait commenté : “J'allais m'évanouir quand j'ai entendu la voix de mon grand-père qui m'a dit «Non, tu ne peux pas faire ça» ". De quoi nous remettre un peu les pieds sur terre, et rappeler que parfois, on fait bien de rester spectateur.


> Vidéo filmée par Margarita Salyak/Justice St John/Liquid Barrel, éditée par Kenny Kemp
>> Lire ou relire : Pendant ce temps, Nic Von Rupp scorait en Indonésie


 

                     
Mots clés : nic von rupp, nate behl, indonésie, greenbush | Ce contenu a été lu 5149 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 25/08/2021
Desert Point, Kandui, Bankvaults, Greenbush, Macaroni... Le Portugais nous emmène en surf trip.
XXL | Le 31/07/2021
Luís de Sá y filme depuis plusieurs années : moment venu pour lui de regrouper ses meilleures images. Un rendu impressionnant !
Surf | Le 01/07/2021
La nouvelle websérie de Nic Von Rupp pour perfectionner vos techniques en surf