Surf - ''Von Froth'' : Non, l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs

Du matin au soir, Nic Von Rupp score un slab situé à deux pas de chez lui.

- @oceansurfreport -


"Cette semaine a été folle." Si dans les propos de Nic Von Rupp, l'hyperbole et l'emphase reviennent régulièrement - parfois à outrance - et servent notamment à répondre aux secrets de l'algorithme Youtube, on aurait plutôt tendance à le croire au moment de qualifier les quelques jours exceptionnels qu'ont connu les côtes européennes, et notamment portugaises.

Comme à chaque fois qu'un swell se forme au large de la façade atlantique du Vieux Continent, des dizaines d'options se présentaient au surfeur lusophone d'une trentaine d'années. Avec les restrictions sanitaires actuelles et les difficultés rencontrées au moment de planifier un trip, Nic a réduit le champs des possibilités au territoire qu'il connaît le mieux, le sien. 

À Cave, un spot situé au nord de Lisbonne et qui offre un parfait mélange entre le point-break et le slab, le Portugais est apparu en bonne compagnie. Avec Miguel Blanco, Kiron Jabour ou encore Antonio Silva, Nic s'est offert une session plus que sauvage. "Du matin au soir, une énorme houle et un vent offshore qui a tenu toute la journée. C'était dingue."

Réalisation : Hugo Almeida (@hugoalmeida) avec Alex Triebler (@young.shoot) et Eduardo Vento (@eduardo_vento)

Mots clés : nic von rupp, portugal, cave, ericeira, portugais, kiron jabour, miguel blanco | Ce contenu a été lu 5681 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 23/11/2021
"C'est vraiment l'une des vagues les plus dangereuses au monde. Quelle journée !"
Région | Le 09/11/2021
Partie 2 de l'escale écossaise du Portugais, au nord du pays.
Surf | Le 28/10/2021
Venu avec le souvenir d'un gros slab surfé il y a une dizaine d'années, le Portugais est revenu goûter à l'eau froide du nord est de la Grande Bretagne.