Waterman - "One board, two worlds" : le nouveau film de Mathieu Crepel

Qui d'autre que lui pour rider la montagne et l'océan avec la même planche ?

- @oceansurfreport -

Il fallait y penser, et c'est une réussite ! Quiksilver présente « One Board, Two Worlds », le dernier projet du snowboardeur Mathieu Crepel, né d'un rêve fou : celui de rapprocher ses deux passions et de rider la montagne et l'océan avec la même board. Le désir de Mathieu était avant tout celui de revenir à l'essence même de la glisse, sans objectif de performance. Lorsque l'on s'intéresse à son parcours, on comprend pourquoi il est à l'initiative d'un tel projet.

Né dans les montagnes et élevé par les vagues, qui d'autre que lui pouvait rêver de dévaler les montagnes et de surfer sur les vagues avec la même planche ? Tout chez lui semble tourner vers l'eau et la glisse. Sa vie, ses voyages et ses passions sont guidés par le cycle de l'eau et les liens qui existent entre les montagnes et l'océan. Il a un profil de waterman assez unique en son genre.

 


C'est dans l'atelier du shapeur Axel Lorentz, de chez Pukas, que la planche a été faite à la main et le résultat est impressionnant. Sa capacité à glisser autant sur la neige que sur les vagues implique des caractéristiques bien précises, la planche ne possède ni dérive, ni fixation. Le shapeur originaire du Pays Basque s'est d'ailleurs exprimé à ce sujet :  " Le projet de Mathieu était un peu fou, c'était un beau challenge pour moi mais quelle chance d'avoir pu réunir mes deux grandes passions pour le shape et le snowboard. Une belle aventure entre amis bien mise en valeur par Guillaume. It's not the arrow, but the indian !


C'est dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez lui que Mathieu a testé son nouvel objet. Accompagné de son acolyte photographe et vidéaste Guillaume Arrieta, ils ont passé quatre jours dans un refuge pyrénéen avant de rejoindre la côte du Pays Basque. Les mots de Guillaume à propos du projet : « Il y a un travail visuel original qui est créé dans ce projet afin de réussir à mettre en images les deux univers, les deux matières : l'océan et la montagne. Pour moi cela était important de réussir à ce que le spectateur puisse parfois s'interroger et faire son propre choix sur ce qu'il voit. Je parle là de la création de « double exposition » qui est pratiquée en photo mais très rarement en vidéo


Champion du monde de snowboard, passionné de surf, Mathieu est également engagé pour la protection de l'environnement. Depuis plusieurs années il participe à des expéditions hors circuits classiques qui allient glisse et protection de l'environnement. Il s'agit de retracer le parcours d'une goutte d'eau, depuis les plus hauts  sommets montagneux jusque dans l'océan en passant par les rivières. C'est de la conjugaison de tous ces éléments que cet objet de glisse par excellence est né. 




Par Ondine Wislez Pons 

> Vidéo et photographies de Guillaume Arrieta pour Quiksilver

>> Plus de vidéos de Mathieu Crepel ici

            
Mots clés : mathieu crepel, film, board, montagne, snowboard, surf, shapeur, axel lorentz, guillaume arieta, pyrénées, pays basque | Ce contenu a été lu 2924 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 21/05/2021
''Le récit d'un défi, un challenge personnel et une plongée dans une aventure humaine sans précédent.''
Surf | Le 04/06/2020
Un extrait inédit du film de Damien Castera et Mathieu Crepel relatant leur expédition au fil de l'eau entre les Pyrénées et l'Atlantique.
Environnement | Le 12/05/2020
Le réalisateur belge Wim Bonte est parti à la rencontre de ces personnages du Sud-Ouest de la France.