Autres - Coupe de France de Bodyboard à la Salie - Résultats

- @oceansurfreport -
Nobelum Bodyboard National Tour - Coupe de France Plage de La Salie (La Teste de Buch) - Biscarrosse 29 et 30 Mai La Salie, Teste de Buch - Biscarrosse (01/06/10) - Une immense caravane de bodyboarders investit la plage de La Salie le samedi matin. Et pour cause, le record d'inscriptions sur le Bodyboard National Tour est une nouvelle fois battu. Malgré quelques absences (des compétiteurs qui seront d'ailleurs pénalisés lors de la prochaine épreuve où ils se présentent), on dénombre 64 compétiteurs en open, 34 en espoirs et 13 en ondines. La forte mobilisation des ondines est l'heureuse surprise de cette étape. Après avoir validé les inscriptions de tout ce petit monde, ce sont les espoirs qui ouvrent le bal. Les vagues ne dépassent pas un mètre mais offrent néanmoins des sections propices à tout type de manoeuvre. Il y a quelques surprises dès ce premier tour avec les éliminations de Garcera, Lung et Faisseau. Alors que les conditions se dégradent un peu au cours de la journée, avec un vent d'ouest forcissant et une houle en baisse, les premiers tours des ondines et open s'enchaînent. Chez les open également les conditions difficiles permettent quelques surprises, avec les éliminations de Cloarec, Capdepon, Pichaud, ainsi que de deux finalistes de la première étape: Senamaud et Etchebers. Le deuxième tour espoirs clôture cette journée, où l'on aura surfé jusqu'au dernier moment avant la nuit, la marée trop haute et la pluie. Dans ce tour, tous les favoris se qualifient. Le dimanche matin, le décor est nettement moins accueillant: le vent se déchaîne et les averses n'incitent pas à mettre le nez dehors. Malgré tout, la motivation de l'équipe de l'Ocean Roots est la plus forte, et un village de tentes et parasols digne d'un camp de réfugiés est installé sur la plage, juste en face du pic. La houle a grossi depuis la veille, et elle continuera à grossir dans la journée, pour finir avec des vagues de près de 2 mètres. Cela promet du spectacle, surtout en open. Ce sont les open justement qui entament cette journée, avec le tour 2. On y assiste aux éliminations de Desaphie, Lafitte, Sautron, Crater, Dauenhauer, ainsi que des 2 autres finalistes de la première étape, Cony et Betbeder. Cela promet un circuit 2010 très ouvert. Pour les ondines et les espoirs, ces conditions s'avèrent plus délicates à gérer. Chez les filles, seules Anne-Cécile Lacoste et Sandrine Carassou semblent à l'aise pour s'exprimer sur ces vagues. En finale, Anne-Cécile Lacoste s'impose assez facilement, devant Marine Mainguy, Sandrine Carassou et la pauvre Julia Skop qui aura vainement passé la série à tenter de passer la barre. Les filles ont été impressionnantes par leur motivation dans des conditions vraiment peu évidentes, et leur engagement pour se jeter sur les plus grosses séries. En espoirs la houle grossissante devient de plus en plus sélective pour les plus jeunes. Alex Castillo ne parvient pas à passer la barre en demi-finale, Julien Le Séhan a d'énormes difficultés en finale. Les grands gabarits Yoan Canevet et Miguel Telleria sont alors nettement favorisés. En finale, Julien Le Séhan est donc complètement largué. Miguel Telleria termine un beau parcours à la troisième place: il faudra compter avec lui à l'avenir. Max Castillo, qui avait semblé à l'aise malgré son petit gabarit jusque-là, commence à fatiguer. Il ne peut pas lutter comme il l'aurait voulu face à Yoan Canevet. Le basque s'impose logiquement dans cette finale, où il aura été le seul à tenir le coup physiquement. Dans les tours open, le niveau monte encore d'un cran, avec notamment Liaut, Langlet, Goyenetche, Martinez qui montrent leur maîtrise dans ce type de conditions. Le summum est atteint dans les demi-finales. Thomas Goyenetche y réalise le meilleur score de l'épreuve (près de 19/20) avec un gros reverse air et un invert. Dans l'autre demi-finale, les 4 adversaires se rendent coup pour coup, et entre l'ARS de Martinez, l'invert de Langlet, les gros rollos de Marot et la bombe de Druart, les juges distribuent les bonnes notes à tour de bras. En finale on retrouve finalement 2 basques (Martinez et Goyenetche) et 2 locaux girondins (Druart et Castillo). Druart, auteur d'un beau parcours jusque là, n'a plus la grinta et malgré de bonnes vagues, il reste 4ème. Max Castillo paie ses efforts de la journée : il était aussi en finale espoirs, mais à vouloir courir deux lièvres à la fois, il n'aura rien remporté. Il est trop fatigué pour repasser facilement la barre, et ne doit sa troisième place qu'à une vague prise en toute fin de série. Les deux basques sont au coude à coude pour la victoire, mais c'est finalement Yvon Martinez qui s'impose, grâce à un ARS dont il a le secret. Thomas Goyenetche aura néanmoins marqué les esprits par son engagement et ses grosses man?uvres. Résultats : Ondines 1 Anne-Cécile Lacoste (Ocean Roots Surf Club) 2 Marine Mainguy (Centre Nautique La Tranche sur Mer) 3 Sandrine Carassou (Ocean Roots Surf Club) 4 Julia Skop (Surf Club Royan et Pays Royannais) Espoirs 1 Yoan Canevet (Hendaye Bidasoa Surf Club) 2 Max Castillo (Ocean Roots Surf Club) 3 Miguel Telleria (Hendaye Bidasoa Surf Club) 4 Julien Le Séhan (Minou Surf Club) Opens 1 Yvon Martinez (Hendaye Bidasoa Surf Club) 2 Thomas Goyenetche (Anglet Surf Club) 3 Max Castillo (Ocean Roots Surf Club) 4 Bertrand Druart (Ocean Roots Surf Club) Présentation de l'épreuve Plus d'informations : Commission bodyboard Fédération Française de Surf bodyboard@surfingfrance.com commissionbodyboard@yahoo.fr Contact : E-mail : oceanroots.surfschool@gmail.com Tel : 06.62.26.04.11 Crédit photos : Commission bodyboard Fédération Française de Surf Powered by Christophe
Mots clés : coupe, france, bodyboard, salie, resultats | Ce contenu a été lu 1782 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Contest | Le 29/11/2017
Première édition du 2 au 5 décembre à Taghazout