Interview - OUTLINES

Tristan Guilbaud et sa 5'11 de chez RT

- @oceansurfreport -

La board est le composant essentiel de l'arsenal du surfeur. Elle est le pinceau qui dessine des courbes magnifiques sur les vagues, l'extension de notre âme. On les considère comme des muses, des trophées ou comme un membre de la famille. Tous les dimanches, nous partons à la rencontre d'un surfeur et de sa planche préférée.

Cette semaine c'est Tristan Guilbaud qui nous fait l'honneur de nous présenter sa partenaire de session !

OSR : Salut Tristan, quelle est ta board préférée ?
Tristan Guilbaud : Là je surfe une 5’11 par 18 ¾ de ¼  de chez RT Surfboards, c’est un mix entre la Verdi qui est à la base un modèle pour des vagues assez puissantes et la Verdi Small qui elle est plus destinée pour les petites vagues. C’est une board passe-partout, de 80 cm à un bon 1m20 ça tient.

OSR : Est ce que tu l’as achetée ou shapée toi même ?
Tristan Guilbaud : Je surfe des RT Surfboard donc c’est un shaper italien. Ca fait quasiment 7-8 ans que j’ai commencé à travailler avec lui, déjà à l’époque où j’étais au Pole France. Au fur et à mesure des années, j’ai testé plusieurs planches en fonction des destinations où j’étais et depuis 2-3 ans j’ai trouvé des supers planches avec lui. On a bien évolué dans les shapes et ça me plait vraiment. Donc maintenant je ne fais des boards qu’avec lui et ça marche super bien, c’est le top !
C’est plutôt une planche type beachbreak, là je bosse actuellement avec lui sur des boards plus typées pointbreak donc avec plus de drive sur les longues vagues où tu peux prendre beaucoup de speed avec des longues courbes. Celle que j’ai actuellement, c’est une planche très maniable, assez réactive et avec laquelle, en même temps, je peux appuyer sur le rail à fond pour les vagues landaises et françaises en générale. C’est le type de board que j’utilise pour les compét' et les QS. 

OSR : Quel est ton meilleur souvenir avec elle ?
Tristan Guilbaud : Je pense que c’est mon dernier trip que j’ai fais à Fuerteventura aux Canaries, il y 3 semaines. C’était les premières sessions avec, je l’avais surfé un peu en Australie et j’avais un petit peu de mal, comme toutes les nouvelles planches d’ailleurs. Au départ je préfère passer du temps dessus, 4-5 sessions. J’ai toujours un petit temps d’adaptation, histoire de me faire à la board et de bien rentrer les pieds dans la planche (rires). Une fois que c’est fait, c’est parti. J’ai eu des superbes sessions aux Canaries, j’ai un super feeling avec. Pour le moment c’est ma meilleure planche.

OSR : Quelle est ta plus grosse boite avec elle ?
Tistan Guilbaud : (Rires) Il y en a plus d’une même, surtout sur des gros airs. La pire je pense que c’est aux Canaries. Je tente un gros reverse air backside et en fait la board flip un peu avec le vent donc je tombe un peu le dos dessus, c’était vraiment limite ! J’aurai pu m’abimer pas mal mais à chaque fois j’ai de la chance et du coup là c’est la dérive qui est partie. Plus de peur que de mal mais ça aurait pu être pire, juste quelques enfoncements.

OSR : Rentrons maintenant sur le côté plus affectif/sentimental, en quelques mots comment décrirais-tu la relation que tu as avec cette board ?
Tistan Guilbaud : Moi je dirais que c’est ma pote, c’est à dire qu’elle me suit partout, on s’entend bien et elle est toujours là quand j’ai besoin. La pote parfaite quoi (rires) !

OSR : Un dernier mot à rajouter ?
Tistan Guilbaud : Je voudrais remercier mes sponsors donc tout d’abord Protest, Seventy One Percent aussi, RT Surfboards forcément, c’est vraiment top ce qu’on fait ensemble en ce moment, le boulot produit est superbe, mon club également qui m’aide pas mal depuis l’année dernière, le Surfing Saint Gilles et Arcades, c’est une marque de grip, de leash et d’accessoires. Je voudrais également remercier Yannick Beven, mon préparateur physique.
Pour cette saison, c’est compèt’ à fond cette année, les QS et la Martinique bientôt, fin avril. Ensuite on va essayer de faire quelques petits trips photos/vidéos notamment en Californie, Nicaragua je pense, on ne va pas trop dévoiler non plus avant (rires). Tout l’été ça va être rempli ! Essayer de se caler quelques trips aussi entre les compèt’ histoire d’y aller à fond et de profiter de quelques petits moment de coupure, c’est important. 

Crédit Photo : Like Epic

Mots clés : outlines, tristan guilbaud, rt, surfboards, 2015, interview, matos, 5'11 | Ce contenu a été lu 3513 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 08/11/2015
Kim Veteau et sa 5'8 de Taz
Matos | Le 06/09/2015
Anouck Duboé et sa 5'6 de Lacanau Surf Designs
Interview | Le 16/08/2015
Ian Fontaine et sa 5'11 de Rob Vaughan