Interview - Interview de Taumata Puhetini

Retour sur le Billabong Pro

- @oceansurfreport -

Le Tahitien Taumata Puhetini, vainqueur des trials 2014 et éliminé au 2ème tour face à Joel Parkinson, a bien voulu répondre aux questions de notre reporter Romuald Pliquet. Il revient sur son parcours lors du Billabong Pro Tahiti, son wipeout, l’avenir du surf tahitien et nous donne par la même occasion ses pronostics.

Romuald Pliquet : Merci Tau de prendre quelques minutes pour répondre à nos questions ! Comment vas-tu et peux-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas encore ?
Taumata Puhetini : Je vais beaucoup mieux depuis mon wipeout au Billabong Pro Tahiti 2014. J’ai toujours mes agrafes dans la tête mais plus aucunes douleurs à la nuque ni au dos. Je suis prêt pour une nouvelle session d'adrénaline. Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis local du spot de l'embouchure à Papenoo où j'ai grandi et appris à surfer à l'âge de 7 ans. J'ai aujourd'hui 27 ans et je suis employé chez EASY MARKET à Faa'a en tant que boucher. Je suis sponsorisé par SOMO SURFBOARDS et c'est avec son aide et celle de mes parents que je continue à m'entrainer à surfer chaque jours.

Romuald Pliquet : Gagner les trials sur ses terres à Teahupo'o doit être un sentiment incroyable non ?
Taumata Puhetini : C'est toujours un feeling incroyable que de gagner à Teahupo'o, je me suis senti béni par le ciel et par Teahupo'o !

Romuald Pliquet :Peux-tu nous raconter ta série contre Gabe au Round 1 ?
Taumata Puhetini : Aucune pression contre l'actuel leader du world tour 2014 Gabriel Médina. Je voulais les bombes car je savais que j'étais capable de rider ce genre de vague à Teahupo'o. Malheureusement, j'ai fait un mauvais choix de vague en prenant cette bombe qui apparemment n'étais pas surfable à la rame hahaha. Elle n’avait pas l'air si grosse au début et du coup j'ai cassé ma board et perdu beaucoup de temps ainsi que la priorité. Mais ce n'est pas une défaite, c'est une leçon que je retiendrais à l'avenir.

Romuald Pliquet : Tout le clan tahitien dans le chenal exultait à chacun de tes drops ; cela t’a t’il donné des ailes au point de prendre des risques qu'en temps normal tu n'aurais pas pris ?
Taumata Puhetini : C'est vrai que lorsque tu entends toute la foule crier ton nom au line up tu te sens vraiment pousser des ailes mais je pense que même sans l'encouragement de la foule j'aurais pris cette bombe. C'est dans mon caractère ! Une fois que j'ai un objectif je fonce pour y arriver ! Cette fois ce n’est pas passé mais au moins maintenant je connais mes limites ! Je compte bien repousser mes limites pour l'an prochain.

Romuald Pliquet : Qu'est ce qu'on ressent et fait la veille de participer à une étape du CT à Chopes ?
Taumata Puhetini : Comme à la veille de chaque compétition je me sens excité à l'idée de surfer. Pas plus de pression que d'habitude, même contre des pros ! Je me sentais même avantagé par rapport à eux du fait que je connais bien Teahupo'o !

Romuald Pliquet : Le nouveau format des trials ne fait malheureusement pas la part belle aux locaux, quel est ton sentiment là dessus ?
Taumata Puhetini : C'est vrai que plus les années passent et plus il devient difficile de nous qualifier pour le main event. Comme Manoa Drollet a dit : « il faut changer tout ça ! » et je suis d'accord avec lui. Par contre comme l’a dit Phillippe Klima (président de la fédération tahitienne de surf) il ne faut pas seulement ouvrir sa bouche. il faut le faire et ça c'est pas évident. Si on regarde bien, il existe des pré-trials avant les trials et déjà là il serait normal que ce soit les étrangers qui se battent entre eux pour leur place et non pas nous, les locaux du spot ! Il est clair qu'on se fait marcher dessus et ça je pense qu'un jour ça va se finir en boycott !

Romuald Pliquet : Les pros du CT craignent l'étape tahitienne et notamment quand les prévisions sont énormes, tu confirmes ?
Taumata Puhetini : Je pense que certains craignent ce genre de conditions à Teahupo'o mais d'autres comme Joel Parkinson, Owen, Kelly, Ace Buchan et Michel Bourez sont au contraire excités à l'idée de se frotter au véritable Teahupo'o !

Romuald Pliquet : Hormis Michel Bourez, quel local tahitien vois-tu un jour gagner le Tahiti Pro ?
Taumata Puhetini : Il faut être un "tuberider" pour pouvoir un jour gagner la Billabong Pro Tahiti. Et ça tous les jeunes du Fenua sont capables d'y arriver. Moi même j'ai appris à surfer le reef et les tubes très jeunes. La nouvelle génération est bien meilleure que moi au même âge. Je pense que Michel Bourez a beaucoup plus de talent que nous tous réunis et qu'il est celui qui a le plus de potentiel pour remporter l'event.

Romuald Pliquet : Qui vois-tu gagner le contest cette année ainsi que le challenge Andy Irons ?
Taumata Puhetini : Je vois bien Michel Bourez remporter l'étape cette année ! Il le mérite !!!

Romuald Pliquet : Quel est ton sentiment sur le fait que Manoa Drollet n'ait pas été retenu dans le crew des boyz pour assurer la sécurité dans la zone d'impact puisqu'il n'a pas son BNSSA ?
Taumata Puhetini : J'ai été secouru par Vetea "POTO" David, par Thierry "LE LION" ainsi que Heinarii Hoffman et je les remercie !!! Je pense que Manoa Drollet, même sans son BNSSA a largement les qualités requises pour assurer la sécurité à l'eau. Sincèrement, ce n’est pas avec un bout de papier que tu sais agir correctement sur l'eau ! Je veux dire par là que même avec un BNSSA, si tu ne connais pas Teahupo'o tu es toi même un danger pour les autres ! Je ne critique en aucun cas le staff de la sécurité à Teahupo'o, je dis juste que Manoa est un des meilleurs drivers de jet ski à Teahupo'o et qu'il avait largement sa place.

Romuald Pliquet : Prêts pour le Tow-in à Chopes ? Avec qui voudrais-tu faire équipe pour te lâcher dans le monstre ?
Taumata Puhetini : J'ai commencé à faire du tow in à Sapinus. J'ai vraiment envie de le faire à Teahupo'o ! Il me reste à trouver une bonne board et un bon driver. Je pense que les meilleurs drivers sont Manoa Drollet, Nico Lee-tham, Raimana Van Bastolaer et bien d'autres comme Didier TinHin, Vetea David. etc. mais j'ai bien envie de me lancer avec un ami d'enfance Taiau Dôôm avec qui je pourrais évoluer aussi bien en technique qu’en confiance.

Romuald Pliquet : Matahi Drollet, Kauli Vaast, Keoni, Kevin Bourez , etc.. sont les kids qui commencent sérieux à s'imposer sur le spot ; qu'en penses-tu ? Un bon moteur de motivation pour rester au top aussi non ?
Taumata Puhetini : C'est vrai que la nouvelle génération pousse beaucoup le niveau et du coup grâce à eux je suis obligé de repousser mes propres limites.

Romuald Pliquet : Penses-tu que Michel va devenir champion du monde cette année ?
Taumata Puhetini : Michel a toute ses chances d'être champion du monde cette année et c'est ce que nous lui souhaitons tous ! Quand il perd, on perd avec lui. Quand il gagne nous aussi nous gagnons ! haha ! Je pense qu'il a bien commencé l'année et qu'il est bien parti pour être champion du monde cette année ! Allez Michel!!!!!

Attention aito, reprends ton souffle, c'est l'interview rapido :

Que chantes-tu sous la douche le matin au réveil ? euuuuh..
Un surnom ? "Togo" à chaque bombe à Teahupo'o mes amis disent "gooo Tau gooo" c'est devenu TOGO lol hahaha
Boisson préféré ? REA jus d'orange !
Plat préféré ? La pizza au saumon
Recette d'une session parfaite ? Vagues de 2m50 tubulaire et glassy, ma famille et mes amis avec moi, du soleil, de la bonne musique, une session pèche sous marine pour le repas du soir et un coucher de soleil avec ma chérie lol
Ta board magique ? SOMO SURBOARDS
La vague qui te fait rêver ? Temae à Moorea !
Un dernier mot à rajouter ? ouuuuf c'est fini mdr ! Et à tous mes bros, love you all !

Alo)(a

Romu

Mots clés : taumata puhetini, billabong pro tahiti, wipeout, romuald pliquet, interview, trials, teahupoo | Ce contenu a été lu 4329 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
WCT | Le 09/08/2017
Le polynésien Taumata Puhetini participera à l'étape du CT
WCT | Le 14/08/2017
Et John John reçoit l'award de la performance la plus engagée.
WCT | Le 13/08/2017
Michel Bourez et Jérémy Flores éliminés