Interview - Vincent Duvignac en campagne pour Citroën

Le français revient sur son expérience

- @oceansurfreport -

Cela nous vous a échappé, à l’occasion de la sortie de la C4 Cactus Rip Curl, Citroën n’a pas lésiné sur les moyens pour sa nouvelle publicité : ‘La route est votre nouveau spot’. En vedette : Vincent Duvignac, sponsorisé par Rip Curl. Nous avons pris quelques minutes avec le surfeur pro français pour en savoir un peu plus.

Bonjour Vincent, comment la collaboration s’est mise en place entre toi, Rip Curl et Citroën ?

Rip Curl a proposé à son partenaire Citröen mon profil pour faire la publicité qui a été tournée en Afrique du Sud destinée au réseau Citröen mais aussi au Web. Elle a aussi été diffusée sur les écrans des avions Air France. Une autre pub a aussi été tournée à Lisbonne lors du week-end de Pâques, c’est celle-ci qu’on peut voir à la télévision. La pub commence à passer partout en Europe.                                                                     

Cela a eu des répercussions concrètes pour toi ?

Mon nom n’apparait pas dans la publicité donc non je n’ai pas eu 3 000 followers en plus, ni 50 000 appels (rires) Les gens de mon entourage ont un peu halluciné c’est vrai,  je n’avais pas prévenu grand monde, ça s’était fait rapidement entre plusieurs trips.

As-tu eu des bons retours sur la pub ?

Ceux qui ont vu le making-of étaient vraiment bluffés, ils se sont rendus compte que c’était une petite prouesse technique. Ce n’était pas forcément dit qu’on puisse arriver à faire quelque chose de réaliste, c’était technique et assez physique.

Pour toi cela représente une bonne expérience ?

Oui bien sûr, que ce soit en Afrique du Sud ou à Lisbonne, sur les deux tournages ça été une belle expérience humaine, j’étais entouré de personnes passionnées par leur métier et j’ai fait de belles rencontres comme Arthur Paratte (assistant réalisateur à Lisbonne) ou Antoine Besse (réalisateur en Afrique du sud).

C’était intense, à Lisbonne j’avais pas mal de pression en étant l’acteur principal mais personne ne m’a poussé, j’ai fait ce que j’avais à faire. Je n’avais pas non plus un texte à apprendre (rires).

Tu avais une certaine appréhension de passer devant la caméra ?

Non j’ai réussi à prendre mes repères, je n’ai pas eu le temps d’avoir de l’appréhension. Je voyais beaucoup de personnes derrière moi qui elles veillaient au grain, faisaient attention au moindre détail. J’ai plutôt eu l’impression de travailler dans une fourmilière, et au milieu de tout ça j’étais plus zen.

Ce n’est pas paradoxal pour un free surfeur de tourner dans une pub pour une voiture (côté environnement et surf business) ?

J’ai plutôt pris ça comme un défi technique, j'ai été sélectionné rapidement et en effet j'avais à cœur que le tournage surf se fasse avec un surfeur. Le surf est parfois mal utilisé dans les publicités, cela représente mal les valeurs de notre sport. Je suis content d’avoir pu y participer pour faire en sorte que ce soit plus réaliste.

Comment est l’ambiance au sein du team Rip Curl ?

Géniale ! Les gens avec qui je suis en contact sont des gens que je connais depuis longtemps, je pense entre autres à Jean-Sébastien Estienne, Yann Martin le team manager… Le siège est à Hossegor, on parle tous la même langue, il y a vraiment une super ambiance. C’est vraiment une petite famille. Je m’entends super bien avec les autres membres du team européen, on a fait un trip ensemble aux Caraïbes il n’y a pas longtemps qui s’est très bien passé.

Quels sont tes autres projets cette année ?

Pour l’instant c’est assez calme mais en tête j’ai la Norvège et l’Ecosse à partir d’octobre prochain.  Je donne cet été quelques cours particuliers et j’organise aussi des balades en SUP, et je veux prendre un peu de temps aussi avec mon petit bout et l’amener à l’eau. 

Mots clés : vincent duvignac, citroen, rip curl | Ce contenu a été lu 4185 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/05/2020
"Et si la blessure rendait le surf plus jouissif ?" Vous avez quatre heures.
Surf | Le 23/03/2020
Plongez dans les films du free-surfeur landais.
Surf | Le 29/02/2020
Le Landais embarque avec Noa Dupouy pour un trip haut en couleurs.