RĂ©gion - Le mascaret en Normandie

Baie du Mont-Saint-Michel

- @oceansurfreport -

OSR Région met à l'honneur chaque mois une région différente, pour mettre en lumière tout son potentiel surf et ses originalités.

Nous commençons cette nouvelle année en vous faisant découvrir la Normandie, région moins médiatisée et pourtant pleine de surprises.

Dans la baie du Mont-Saint-Michel, se trouvent les mascarets de la Sées et de la Sélune. Pour nous en parler, nous avons contacté Stéphane Gueno, un local qui profite régulièrement des joies de surfer ces vagues si particulières.

Celles-ci ne se présentent qu'au moment des grandes marées ou des marées d'équinoxe, lorsque les coefficients sont supérieurs à 100. Lui surfe les mascarets en waveski, et ce qu'il aime particulièrement, c'est la sensation de glisse qui dure beaucoup plus longtemps que sur la côte.

En effet, alors que dans l'océan, les vagues sont assez courtes, les mascarets offrent une glisse de longue distance, sur plusieurs kilomètres. Une session sur mascaret lui a même permis de surfer la même vague sur 6 kilomètres, le temps maximum passé sur une vague étant pour lui d'une trentaine de minutes.

Didier Lavadoux, guide de la baie du Mont-Saint-Michel, nous en dit un peu plus. Selon lui, il vaut mieux y aller accompagné, et venir préparé car le mascaret peut être très puissant. « Il faut toujours rester prudent, car cela reste la mer, et dans la baie du Mont-Saint-Michel, les marées sont importantes. Même si nous ne sommes pas catalogués dans les mascarets les plus extraordinaires, on a les marées les plus grandes d'Europe. »

De plus, il est préférable de se renseigner sur les environs du mascaret avant d'y aller, car celui-ci vous déposera très loin de l'endroit où vous l'avez pris. Là encore, être accompagné par quelqu'un d'apte à venir vous chercher est essentiel pour passer une bonne session.

Enfin, lors des grandes marées, il n'est pas rare de rencontrer de nombreux surfeurs dans les mascarets. Il faut donc faire attention aux autres afin qu'il n'y ait pas d'accident provoqué par la surpopulation.

En longboard, en SUP ou en waveski, tout le monde peut trouver son bonheur sur les mascarets, et découvrir les sensations uniques procurées par ces glisses qui paraissent presque infinies

Photos :©Michel Dien

 

 

Mots clés : mascaret, baie, mont saint michel | Ce contenu a été lu 9889 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 08/01/2020
Ainsi que le plus long mascaret des États-Unis.
Mascaret | Le 07/01/2020
Un phénomène fédérant une communauté de surfeurs qui appréhende parfaitement la vague fluviale alaskaine.
Surf | Le 19/09/2019
Le duo français Romain Laulhé et PV Laborde étaient en Chine à l'occasion du Silver Dragon Shootout, une expérience que PV nous raconte.