Surf - Du surf au Kazakhstan avec Erwan Simon

"Mon objectif était de découvrir l'ADN des vagues au Kazakhstan"

- @oceansurfreport -
©Riding Zone

Erwan Simon est de retour. Qui d'autre se rendrait dans une telle destination pour surfer ? Le Breton nous emmène une nouvelle fois dans son boardbag, pour une destination peu commune, comme il les aime. Erwan Simon est un aventurier qui base ses surf trips sur la découverte de régions méconnues par notre sphère surfistique. Son goût pour l'inconnu l'a mené cette fois loin des cocotiers bordant des plages à l'eau bleu turquoise. Un pays où le surf est à 0, le Kazakhstan. Revivez ici son aventure comme si vous y étiez grâce à sa caméra embarquée qui nous rappelle de bons souvenirs,  quand "J'irais dormir chez vous" passait encore sur nos écrans. Et côté télé, Erwan aura fait sensation chez les Kazakhs. 


Après un passage à Istanbul, Erwan Simon est arrivé à Aktaou. Cette ville est encore marquée par l'ère communiste, principalement visible dans son architecture et ses voitures comme l'emblématique Lada, vestige d'un temps passé. L'ambiance hors saison estivale qui règne dans les rues de cette ville côtière est quasi fantomatique. Sur place, Erwan a vite eu confirmation que la discipline reine dans le pays, c'est la boxe anglaise. La barrière de la langue est un autre obstacle qu'il a rencontré au Kazakhstan. Aussi, les routes sont inexistantes dans une grande partie du pays, mais ce n'est pas ça qui pourrait le décourager.


Il procède d'abord à un repérage des potentiels spots qu'il surfera lorsque la houle fera son arrivée. Toute une organisation basée autour de ses connaissances en météorologie marine qu'il a acquit de lui-même, grâce à ses nombreux surf trips et tous les fly qu'il a pris en chemin. Si de gros objets métalliques se dégageaient de la surface de l'eau et risquaient de le blesser voir pire, Erwan témoigne d'une gentillesse sincère chez les Kazakhs. "Sur le coup ils m'ont pris pour un vrai fou mais mon projet l'a tellement intrigué (en parlant d'Azamat qui a emmené Erwan partout avec son 4x4 et filmé avec son drone) qu'il a décidé de m'accompagner sur une bonne partie de ce périple."  

Les vagues ne sont pas parfaites, mais ce n'était pas le but de ce voyage. "Évidement les vagues que j'ai surfé au Kazakhstan sont des vagues plutôt ordinaires. mais surfer des vagues ordinaires dans un endroit extraordinaire c'est inoubliable". L'une des raisons pour laquelle Erwan s'est tourné vers la Mer Caspienne.

Une expression bien connue dit : "qui ne tente rien n'a rien". Cette dernière s'applique bien à sa situation. Le Breton n'a pas trouvé de barrel rond et large comme un camion, mais il aura trouvé un autre trésor tout aussi magnifique à travers ses rencontres. Erwan Simon a même marqué le pays de son passage en devenant ce qui semble être le premier surfeur de l'histoire là-bas. Et qui sait, peut être retentera t-il sa chance au Kazakhstan, et cette fois les choses pourraient être différentes !


- Vidéo par Riding Zone - 

> Retrouvez plus d'explorations d'Erwan Simon


        
Mots clés : kazakhstan, erwan simon, free surf, voyage | Ce contenu a été lu 4222 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs