Voyages - California Dream

Une première fois sur la Côte Ouest

- @oceansurfreport -

La nouvelle chronique de notre contributeur Aurélien Bouche-Pillon, habitué au grand froid des lacs au nord des Etats-Unis nous emmène aujourd’hui en Californie. Une grande première et un rêve devenu réalité :

« On en rêve tous, on l’a tous imaginé à travers les magazines, les films, les chansons …ce bel état lointain et si propice au surf : la Californie. En effet mon rêve d’enfant se réalise et je décide de fuir l’hiver si redoutable sur les grand lacs pour Santa Cruz dans le Nord-Ouest. Me voici parti pour 3 semaines de bonheur.

Dès l’arrivé le soleil et l’ambiance dépaysent. Andy Marse, mon très  bon ami de Biarritz qui vit là-bas est au rendez-vous  pour mon accueil ! Je vais me laisser vivre et ne conduirais pas mais circulerai à vélo avec pour objectif de me laisser emporter par le lifestyle californien. Tout le monde est heureux, vit à l’extérieur, skat, surf, circule à vélo même avec des chiens  à l’arrière. Le style décontracté et les filles si belles sont en effet comme dans les films. Les gens se laissent vivre et jouent de la musique sur la plage.

L’océan lui est splendide, assez froid. A quelques minutes de mon pied-à-terre se trouve la vague magique de Steamer Lane. Son héro local Natt Young y pratique ses virages tous les jours et je surferai plusieurs sessions avec lui. La vague fonctionne tous les jours et les surfeurs y sont très nombreux mais beaucoup plus sympas que je ne l’imaginais.

Steamer Lane m’offrira de belles sessions de 2 à 3 mètres mais la vague magique de Mitchell Cove me laissera les plus beaux souvenirs. Les locaux sont très durs car la vague est puissante et rare mais pendant mon séjour comme par magie la vague marche tous les jours a plus de 2 mètres puissants.

Levé à 7 heures, vélo, surf, repas, vélo, surf, repas seront ma routine. Un vrai rêve ! Parfois je roule à vélo pendant des heures en oubliant la réalité. J’irai même frapper à la porte de Jack Oneill qui est beaucoup trop vieux pour accepter les visites dans sa demeure face à l’océan .Son infirmière m’en informe.

Je rencontre même un photographe local très sympa et talentueux, Rob Bennett, qui me suivra et m’offrira son temps et des photos juste pour l’amour du surf.  Quel paradis. Mais comme toute réalité il y a l’envers du décor : l’immobilier y est très cher et beaucoup de jeunes vivent le rêve qui se transforme en cauchemar avec un loyer outrageux et le partage de leur maison.

L’eau potable est en danger extrême dû au manque de pluie, la situation est très alarmante.Les gens oublieront vite car le soleil est chaud et les vagues déferlent. Esperons que cet hiver El Nino amènera de grosses vagues mais surtout de la pluie.

Aloha depuis les grand lacs et poursuivez vos rêves »

Aurrelien Bouche-Pillon.

Crédits photo © Rob Bennett et Aurelien Bouche-Pillon.

Mots clés : california dream, californie, surfari, cote ouest, etats-unis, steamer lane, santa cruz, natt young | Ce contenu a été lu 3852 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 25/02/2012
Interview avec la shapeuse "franco-américaine" Valérie
Environnement | Le 11/09/2019
Au total, 7 îles pour une distance de 273 kilomètres parcourue en 6 jours pour mettre en lumière les recherches sur le changement climatique.
Surf | Le 30/08/2019
Sept minutes de pur carnage sur le shorebreak californien.