XXL - Jaws Challenge : "Le pire wipeout de ma vie", Jamie Mitchell raconte

Dixit l'homme qui a subi des coups pressions sur quasiment toutes les plus grosses vagues du monde.

- @oceansurfreport -
©Dooma Photos

Jamie Mitchell et les wipeouts, c'est une longue histoire d'amour. Au cours de sa carrière, l'un des watermen les plus complets de ces dernières décennies a quasiment tout vécu : Belharra, où il a été victime d'une chute libre de plusieurs mètres avant de passer sous l'une des plus grosses vagues de l'année 2014, Cow Bombie (West Oz), où il a failli se casser le dos en 2015, Puerto Escondido, où il s'est fracturé le sternum en 2017, Mavericks, où il a connu tous les cas de figures en termes de coups de pression... Pour autant, c'est lors de la dernière édition du Peahi Challenge (a.k.a le cbdMD Jaws Big Wave Championships 2019) remportée par Billy Kemper et Paige Alms, que l'Australien a subi, d'après ses dires, "le pire wipeout de [sa] vie".

Sur Instagram, il s'exprime : "Cette photo n'est pas vraiment représentative de la manière dont j'entrevoyais ce 12 décembre. J'étais prêt à 100% et je pensais vraiment que cette journée allait être spéciale pour moi. Mais Mère Nature voyait les choses autrement. Je dirais que j'ai connu le pire wipeout de ma vie. J'ai tapé tellement fort au moment de la chute que je ne sais même plus si j'ai perdu connaissance ou pas. Mais je me souviens avoir été aspiré instantanément vers le fond. C'était tellement intense que je ne saurais vraiment l'expliquer, mais Dieu merci, j'ai finalement réussi à remonter à la surface juste avant que la deuxième vague ne me passe dessus. Je commençais à voir les étoiles. J'ai tout de même voulu retourner au pic, et revenir dans mon heat. Mais j'y étais plus vraiment. Je suis tombé sur ma deuxième vague de la série alors que j'aurais dû aller au bout. Je n'y voyais plus clair, et j'avais perdu la notion d'équilibre. Ce n'était pas vraiment comme ça que j'imaginais cette journée, mais c'est arrivé. Je suis heureux de savoir qu'Albee Layer, Jojo Roper, Lucas Chumbo et Russell Bierke vont bien malgré leurs énormes wipeout. Et pour finir, désolé à ma femme, qui a dû regarder ce moment à la télévision avec mes filles. Je t'aime."

>> Photo à la une : Dooma Photos

  
Mots clés : jamie mitchell, jaws, wipeout, peahi, cbdmd jaws big wave championships 2019 | Ce contenu a été lu 25761 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Environnement | Le 11/09/2019
Au total, 7 îles pour une distance de 273 kilomètres parcourue en 6 jours pour mettre en lumière les recherches sur le changement climatique.
Le meilleur du Surf & Bodyboard sur Instagram