Autres - Mont Denali : après Jaws, Ian Walsh s'attaque à une autre montagne

Au bout d'un sommet qui s'érige à 6,190 mètres d'altitude.

- @oceansurfreport -


Malgré un terrain de jeu totalement différent, le surf et le snowboard font partie d'une même famille. Victor Daviet nous l'expliquait parfaitement lors d'une interview, en expliquant que "l'influence du surf [était] assez importante en snowboard, notamment au niveau des carves". Plus récemment, Mathieu Crepel a trouvé un moyen de joindre les deux disciplines avec un projet de planche hybride, réalisé aux côtés du shaper Axel Lorentz, permettant de dévaler les faces d'une montagne comme de surfer dans des vagues.

Ce lien parenté, c'est sans doute ce qui a poussé Ian Walsh a intégrer le projet "The Big One". Aux côtés de grands noms du snowboard backcountry, Nick Russell, Danny Davis ou encore Forrest Shearer, le surfeur de gros hawaïen est parvenu à atteindre le plus haut sommet de l'Amérique du Nord : le Denali.

Perché à 6,190 mètres d'altitude, le Denali (anciennement mont McKinley) situé au centre de l'Alaska fait partie des sommets les plus difficiles à gravir. C'est hors de sa zone de confort et loin d'un terrain de jeu qu'il connaît par cœur, l'océan, que le surfeur de Maui a dépassé ses limites. "Difficile de verbaliser la manière dont le corps et les poumons se comportent à plus de 6000m", a-t-il témoigné sur Instagram.

>> Réalisation : Roam.

   
Mots clés : ian walsh, denali, snowboard, surf, montagne, alaska, amérique du nord | Ce contenu a été lu 7639 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs