Contests - Hurley Pro Lower Trestles - Préambule

Un étape à enjeux pour les pros du Nouveau Top 34

- @oceansurfreport -

WCT 6* Hurley Pro Lower Trestles

7ème étape du WCT 2011
San Onofre State Beach, Lower Trestles, Californie

Décalage Horaire : (-9h avec la France)
Du 18 au 24 septembre 2011

Prize Money : 425.000 $

 

S'il y a un endroit dans le monde où Kelly Slater ne peut en aucun cas rater une compétition, c'est bien à Trestles, en Californie. Ce dimanche débute le Hurley Pro Lower Trestles, la septième étape de l'ASP World Tour 2011, et historiquement et statistiquement parlant, personne n'a fait mieux que lui. La première victoire du Floridien sur le spot remonte à 1991, lors du Body Glove Surfbout. Au cours des 10 dernières années, depuis que la vague de Trestles a été ajouté à l'agenda du World Tour, Slater n'a jamais raté cette compétition, et de 2004 à 2008, il n'a jamais raté une finale. Il possède quatre titres et un ratio de victoire de près de 90 %. Il détient également le record du total le plus élevé dans une série. Aussi, aux vues de ces chiffres, un résultat à San Clemente ne semble être qu'une formalité, ce qui rapprocherait encore un peu plus Kelly d'un 11ème titre mondial.

 

Au début de l'année, il était 4 à pouvoir contrer l'accession de Kelly au statut de champion du monde ASP  : Taj Burrow, Joel Parkinson, Mick Fanning et Jordy Smith. Mais aujourd'hui, seul Owen Wright semble en mesure de pouvoir changer la donne et détrôner le décuple champion du monde. Certes personne n'avait vraiment imaginé que Wright serait numéro 2 mondial à mi-parcours, juste derrière Slater. Tout le monde savait qu'il en est capable, qu'il a le talent et la soif de victoire en lui, mais le surfeur australien, originaire de Lennox Head, a vraiment impressionné, notamment depuis le Billabong Pro Rio. Autrement dit, il pourrait très facilement se retrouver avec le Floridien en finale à Trestles, ce qui serait leur troisième finale consécutive, mais aussi la "belle", après la victoire de Slater à Tahiti et celle de Wright à New York.

 

Cette semaine, dans une déclaration pour l'ASP, Owen Wright a indiqué que sa confiance serait certainement à son plus haut niveau depuis qu'il est sur le WCT. Kelly Slater, lui, a confirmé dans ce même communiqué qu' Owen serait son plus redoutable adversaire à Trestles, étant donné ce qui s'est passé lors de leurs deux dernières confrontations : "Cela risque de sonner l'alerte pour certains, mais aujourd'hui c'est le plus complet et le plus confiant de mes adversaires. Il a la tête sur les épaules et je ne pense pas que la course au titre de champion du monde soit une pression malvenue pour lui."

 

En raison de leur classement, Kelly et Owen se trouvent aux extrémités du tableau, ce qui signifie qu'un face à face final entre eux est bien dans le domaine du possible.

 

Mais nous n'en sommes pas encore là et ce ne sera pas sans compter sur les ambitions des autres membres de l'élite. C'est le cas notamment de l'Australien Josh Kerr qui, rappelons-le, a accédé aux quarts de finale des deux dernières épreuves du World Tour mais a du s'incliner à deux reprises face à Kelly. Epoustouflant dans les airs comme dans les tubes, à New-York et à Teahupoo, Josh Kerr risque encore de nous subjuguer sur les droites de Trestles et aura à coeur de prendre sa revanche contre Slater.

 

Il faudra également surveiller les candidats au titre de Rookie of the Year 2011, à savoir Julian Wilson et Alejo Muniz, qui ont gagné quelques places au classement (respectivement 17ème et 11ème mondial) grâce à leurs performances de Long Beach. Ces deux surfeurs, au style relativement similaire, sont en mesure de proposer le surf qui convient sur ce genre de vague, à la fois dynamique, innovant et créatif.

 

Tous les regards seront également tournés vers les nouveaux membres du Top 34. Certes Gabriel Medina, Miguel Pupo et John John Florence vont faire leurs premiers pas au sein de l'élite dès aujourd'hui, mais ils savent qu'ils ont la possibilité de faire parler d'eux à Trestles. Miguel Pupo a déjà remporté une compétition cette année sur le spot, le Lower Pro, et Medina est capable de faire grimper les scores au-delà de 19 points. Tour le monde est averti, les deux Brésiliens seront extrêmement dangereux.

 

Quant aux Français Jérémy Flores et Michel Bourez, ils savent qu'un bon résultat à Trestles est impératif pour pouvoir conserver leur place dans le Top 10. Michel Bourez est actuellement en quête d'une bonne performance en compétition, alors que Jérémy a démontré à New-York et Teahupoo qu'il est en très grande forme actuellement.

 

Les grands absents de cette compétition seront Dane Reynolds et Jordy Smith, qui ont officiellement déclaré forfait hier, en raison de blessures aux cotes qui ne se sont pas résorbées. Le Californien, qui connait le spot comme sa poche, avait atteint les demi-finales en 2010. Il n'a participé à aucune épreuve du WCT en 2010 et cette nouvelle blessure contractée lors d'un voyage au Japon à la fin du mois d'Août nous laisse à penser qu'il manquera les 5 dernières épreuves restantes. Mais on ne sait jamais avec lui. Quant à Jordy Smith, il est toujours en convalescence, après sa blessure au Billabong Pro Tahiti à la fin août. Adam Melling et Thom Whitaker ont été appelés pour les remplacer.

 

La compétition a débuté ce dimanche à Trestles dans des conditions propres d'un mètre.

 Le Hurley Pro 2011 a une waiting period de 6 jours, du 18 au 24 septembre.

 

Retrouvez chaque jour un compte-rendu de l'épreuve sur www.surf-report.com

 

Pour suivre le LIVE du Hurley Pro, rendez-vous sur : http://www.hurley.com/hurleypro/

 

HURLEY PRO AT TRESTLES ROUND 1 MATCH-UPS:

 Heat 1: Joel Parkinson (AUS), Jadson Andre (BRA), Travis Logie (ZAF)

 Heat 2: Jeremy Flores (FRA), Heitor Alves (BRA), John John Florence (HAW)

 Heat 3: Taj Burrow (AUS), Chris Davidson (AUS), Adam Melling (AUS)

 Heat 4: Owen Wright (AUS), Patrick Gudauskas (USA), TBA

 Heat 5: Kelly Slater (USA), Fredrick Patacchia (HAW), TBA

 Heat 6: Adrian Buchan (AUS), Matt Wilkinson (AUS), Tiago Pires (PRT)

 Heat 7: Bede Durbidge (AUS), Raoni Monteiro (BRA), Taylor Knox (USA)

 Heat 8: Michel Bourez (PYF), Kieren Perrow (AUS), Kai Otton (AUS)

 Heat 9: Adriano de Souza (BRA), Gabriel Medina (BRA), Dusty Payne (HAW)

 Heat 10: Julian Wilson (AUS), Alejo Muniz (BRA), Miguel Pupo (BRA)

 Heat 11: Damien Hobgood (USA), Josh Kerr (AUS), Daniel Ross (AUS)

 Heat 12: Mick Fanning (AUS), Brett Simpson (USA), Tom Whitaker (AUS)

 

Credit Photos : Hurley / Derek Bahn

Mots clés : hurley, pro, lower, trestles, preambule | Ce contenu a été lu 8559 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Basics | Le 03/08/2019
Ne ratez plus une session à cause d'une planche savonette