Surf - "Water Get No Enemy", le teaser du dernier film d'Arthur Bourbon et Damien Castera

Une bande-annonce qui donne déjà un avant-goût de ce documentaire sublime d'un point de vue cinématographie et important d'un point de vue didactique.

- @oceansurfreport -

"Water Get No Enemy" n'est pas un film. C'est un grand film. Un grand film qui retrace un pan d'histoire du Liberia, une nation qui doit sa triste notoriété sur la scène internationale à la guerre civile qui a éclaté peu avant la fin des années 80 et l'a ravagé pendant près de quinze ans. Un grand film qui revient sur un conflit où les populations civiles - en particulier les femmes et les enfants - ont été les principales victimes, enrôlés de force et utilisés comme chair à canon par les milices.

En juin 2018, les surfeurs/vidéastes Damien Castera et Arthur Bourbon sont partis réaliser un film documentaire sur ce pays meurtri, qui renaît peu à peu de ses cendres et tend vers un renouveau plus heureux. Au Nord du pays, une petite communauté d'enfants tente d'effacer certains traumatismes de la guerre civile par le biais de la pratique du surf, qui agit là comme un vecteur de développement et d'épanouissement personnel.

Primé par le prestigieux Festival International du Film d'Aventure La Rochelle en novembre dernier, le film "Water Get No Enemy" sortira prochainement, après avoir écumé les festivals de France et d'ailleurs. En attendant, voici un teaser qui donne déjà un avant-goût de ce documentaire sublime d'un point de vue cinématographie et important d'un point de vue didactique, magnifié par le fabuleux travail d'illustration et d'animation de Benjamin Artola et de Léonard Mercier et la voix-off de Loïc Corbery.

>> Réalisation : Arthur Bourbon et Damien Castera

   
Mots clés : arthur bourbon, damien castera, water get no enemy, liberia, guerre civile, surf trip | Ce contenu a été lu 2752 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Région | Le 19/09/2019
La journée a commencé par un fiasco total pour Arthur Bourbon, Jérémy Arnoux et Vincent Duvignac ; elle s'est terminé gavade générale.
Le meilleur du Surf & Bodyboard sur Instagram