Surf - Un jour comme un autre à Fernando De Noronha

Ce nouveau ‘Raw Days' met le focus sur une île perdue au milieu de l'Atlantique.

- @oceansurfreport -

Au large des côtes brésiliennes, cette petite île du nom de Fernando de Noronha n'est désormais plus méconnue du grand public. Italo Ferreira avait déjà partagé des vidéos et des vlogs de ses trips passés à surfer au milieu de ce qu'il appelle « un paradis dont nous, Brésiliens, pouvons être fiers ». Sans parler du QS qui s'y tient depuis 2019. 

La gauche que ces Brésiliens s'amusent à surfer, semble être le terrain de jeu parfait pour passer une journée à scorer des barrels entre potes. La falaise qui se jette dans l'océan, la plage de sable fin et la jungle qui la borde rendent cet endroit magique et sauvage. Un petit coup d'œil sur Google Maps nous le confirme. Rares sont les bars et les hôtels luxueux, on y trouve plutôt des petits restaurants type paillotes et quelques surf lodges un peu roots. 

Cet édit rend compte d'au moins trois sessions sur deux spots distincts. Sur le premier spot, quasiment aucun n'arrive à tirer son épingle du jeu à cause de la taille des vagues. Pourtant le pic était loin d'être désert. Arrivent ensuite les images de deux sessions à la plage de Praia da Cacimba do Padre. Bien que petites les vagues offrent une longue section dans laquelle il est possible de se faufiler. La gauche supporte largement une houle plus consistante. Et à presque deux mètres, la vague ouvre toujours. 

- Vidéo par Faria Filmes - 

> Retrouvez plus de vidéos au Brésil


Image du 1er spot à apparaitre dans la vidéo




 



      
Mots clés : brésil, fernando de noronha, ian gouveia, vini parra, manuel selman, weslley dantas | Ce contenu a été lu 1899 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs