Surf - Les aventures d'Indie en Afrique du Sud

Habitué aux bombes indonésiennes, le jeune se ressource à la maison.

- @oceansurfreport -

Un rêve éveillé. Voilà ce que doit penser chaque surfeur en regardant un vlog contant la vie du jeune Indie Malherbe. 15 ans,  une chevelure d'or ; d'ors et déjà cramée par les éléments mais surtout, un niveau lui permettant de s'attaquer aux plus gros barrels indonésiens.

C'est l'avantage de grandir sur une des quatre îles qui composent l'archipel des Mentawaï. Ces vagues qui nous terrorisent autant qu'elles nous fascinent, là-bas, on s'y prépare depuis le berceau. Et quand on est apte à enchaîner des wipeouts aussi violents à seulement 14 ans, on est prêt pour surfer partout autour du monde.  

« J'ai déménagé aux Mentawaï quand j'avais 7 ans. Les vagues là-bas sont vraiment d'une qualité supérieure et l'eau est super chaude, entre 26 et 28 degrés » raconte Indie Malherbe.

À première vue, on pourrait penser que le jeune sud-africain n'est qu'un énième surfeur talentueux béni par les vagues et qui a en plus de ça la chance d'évoluer dans un écosystème parfait depuis ses 7 ans.

Mais Indie a conscience de sa chance. Il n'hésite pas à mouiller le maillot, tant pour la compétition que pour sa carrière de free surfeur. Car ses édits, il les réalise en totale indépendance. Quand nous profitions de notre insouciante adolescence, Indie lui surfe parmi les plus belles vagues du monde et monte ses édits tout seul, dans la foulée de sa session.

Récemment il était de retour à la maison, en Afrique du Sud, sur des vagues qui sont désormais pour lui une véritable promenade de santé. « Ça fait vraiment du bien d'être de retour en Afrique du Sud, voir la famille et les amis. Après tout c'est ici que j'ai grandi ». De quoi se ressourcer, profiter du pays et même surfer avec les baleines.

Loin de son paradis d'eaux chaudes et azurées, le jeune surfeur en a profité pour préparer un édit, encore une fois fait de sa main.  En guise de seule aide, sa mère pour filmer ses sessions et son meilleur pote, Roark, pour assurer sa protection.

Car sur le territoire de la nation arc-en-ciel, quelques zones sont encore témoins de vives tensions. « Certaines vagues que j'ai surfées se trouvaient dans des endroits un peu chauds, où des crimes ont déjà été commis. Heureusement mon pote Roark restait avec ma mère pour la rassurer pendant qu'elle me filmait .»

Aujourd'hui, Indie est de retour aux Mentawaï, après avoir pris une bonne dose de surf sud-africain. « Je suis super content de ce trip mais aussi super content d'être de retour aux Mentawaï pour le début de la saison ». On suivra de près les futurs projets du jeune homme.

- Vidéo par Indie Malherbe -
> Retrouvez plus d'infos de surf en Afrique du Sud   
        
Mots clés : indie malherbe, afrique du sud, free surf, youth, baleine | Ce contenu a été lu 1278 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs