Surf - Jérémy Florès et l'art de la course-poursuite à Tahiti

En free-surf, ses apparitions à l'écran se font rares. Mais elles valent toujours le détour.

- @oceansurfreport -


Dans la toute dernière émission d'Impact Zone Surf Podcast, où il évoque tour à tour ses débuts et sa rapide détection, sa médiatisation précoce mais aussi ses périodes de doute et les envies qu'il a parfois eu de tout arrêter, Jérémy Florès l'avoue lui-même : "Je n'étais pas à plaindre car j'étais à Tahiti. Mais là-bas où ailleurs, on était enfermé comme tout le monde pendant le confinement. Et c'était dur car on voyait des swells passer et on ne pouvait pas aller à l'eau."

Le mercredi 29 avril dernier, soit près de quinze jours avant l'allègement de la première quarantaine en métropole, la collectivité d'outre-mer a entamé les mesures de déconfinement en Polynésie française. Coup du hasard ou coup du destin, les locaux ont pu profité d'une succession de houles mémorables. Parmi ces sessions, dont la plupart se sont concentrées sur le reef de Teahupo'o, celui qui réside à Tahiti a saisi le créneau idéal en mai dernier pour redécouvrir cette droite encore confidentielle de la presqu'île.

En petit comité, avec Raimana Van Bastolaer aux commandes du jet-ski pour rattraper le déferlement soutenu de l'onde grâce à la technique du step-off, le Réunionnais en a profité pour tourner quelques images avec le photographe Tim McKenna. En free-surf, les apparitions du vainqueur de la dernière édition du Quiksilver Pro France à l'écran se font rares. Mais elles valent toujours le détour. 

Réalisation : Tim McKenna

   
Mots clés : jérémy florès, tahiti, tim mckenna, polynésie française, free-surf, tahitien | Ce contenu a été lu 4652 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 10/08/2021
Si le monde de la compétition lui fait ses adieux, celui du free-surf lui ouvre grand les bras.