Surf - "Shut In" ou l'art de shaper ses propres planches

Puis vient la satisfaction ultime quand on surfe avec la planche qu'on a mis tant de temps à fabriquer.

- @oceansurfreport -

 
Le processus de shape n√©cessite de nombreuses heures de travail, de la patience et des √©checs pour arriver √† un bon r√©sultat. C'est un travail qui est souvent sous-estim√©. Mais cela permet de mieux comprendre ce que l'on surfe, d'aborder la glisse d'une autre fa√ßon. Ce n'est pas quelque chose qui est tr√®s avantageux en termes de co√Ľt : il faut se procurer les mati√®res premi√®res, les outils, un local... Malgr√© √ßa, c'est aujourd'hui un challenge dans lequel de plus en plus de pratiquants se lancent. La satisfaction de pouvoir sortir avec sa propre planche et prendre des vagues est sans pareille.

C'est cette joie qu'√©prouve Troy Elmore dans "Shut In" r√©alis√© par Kevin Jansen. On le voit tester des planches de toutes sortes, longboard, shortboard et fish shap√© par ses soins. "L'effort en vaut la peine", √©crit-il dans un de ses posts Instagram montrant une board en cours de fabrication.

Réalisation : Kevin Jansen

Par Lucas Michel

 
Mots clés : shape, planche, shaper, troy elmore, kevin jansen, californie | Ce contenu a été lu 3451 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Matos | Le 04/10/2020
"C'est un shaper qui vient du même coin que moi au Brésil, on a beaucoup de points communs."
Matos | Le 10/09/2020
"Ce qui est intéressant dans les guns, c'est l'engagement total des gars qui vont surfer les planches."