Environnement - En 2050, plusieurs villes Marocaines n'existeront plus !

- @oceansurfreport -
MARK VAN MANEN

Pas moins de 110 millions de personnes qui vivent dans des zones côtières à haut risque seront touchées par le réchauffement climatique  à travers le monde. Le Maroc sera l'un des pays les plus touché.

Selon une étude américaine sur le climat publiée par la revue « Nature Communications » et cité par le quotidien Al Massae dans sa version du weekend dernier du 02 et 03 novembre, plusieurs villes côtières marocaines, d'ici une trentaine d'années, pourraient complètement disparaître suite à la montée du niveau de la mer dû au réchauffement climatique.

Ainsi, d'après cette étude, la zone située entre Saïdia et Nador, sera très touchée, se trouvant au dessous du niveau de la mer. Plusieurs zones seront submergées, en passant par Larache jusqu'à Kénitra, de Mohammédia à Casablanca, le port de la ville et la mosquée Hassan II. En gros, le royaume connaîtra de gros dégâts si les mesures nécessaires ne seront pas prises d'ici là.

Si les émissions de carbone ne sont pas contenues, la submersion des eaux ne sera pas le seul impact que connaîtra le royaume, mais notamment, l'évolution démographique sera gravement touchée. Les migrations massives des habitants des zones touchées vers des zones ne présentant pas de risques pourraient être l'origine de conflits régionaux.

Cependant, les autorités marocaines ont pris conscience du risque et manque plus qu'à agir afin d'éviter la catastrophe et de protéger ces zones côtières, qui ne touchera non seulement les surfeurs habitués à ces spots ou les habitants de ces zones mais plutôt le royaume en entier.

   
Mots clés : réchauffement climatique, maroc, mosquée hassan ii | Ce contenu a été lu 431 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Environnement | Le 29/11/2019
Voyages | Le 22/11/2019
Trois heures de vol pour réunir tous les ingrédients d'un surf trip idéal.