Interview - L'interview Shape

Rencontre avec Benjamin Benati

- @oceansurfreport -

La rubrique "Interview Shape" se poursuit sur Surf-Report. Rencontre aujourd’hui avec Benjamin Benati, shaper chez Sharp and shape surfboards.

Bonjour Benjamin, peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Benjamin Benati, je suis passionné de sports de glisse depuis toujours, et suis notamment moniteur de windsurf. J’ai créé ma marque sharp and shape surfboards il y a maintenant 5 ans car je souhaitais m'investir d’avantage dans ma passion.

Quand as-tu eu ta première planche de surf ? 

J’ai eu ma première planche vers l’âge de treize ans, un pain de polystyrène taillé grossièrement et qui était vendue à l'époque comme jouet de plage dans les années 90. Ce fut la « planche » des premières tentatives à la Salie, de gros souvenirs sur cet engin qui m'a offert mes premières sensations.

Quel est le sentiment que tu as eu lorsque tu as surfé pour la première fois ? 

Une grosse claque !!! Ce sentiment qui te pousse à ne plus jamais décrocher de ce sport !!!! je pense que tout surfeur se rappelle ce moment, car on rame quand même pas mal avant, et c’est comme oublié dès l’instant où l’on attrappe sa première vague. 

Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir shaper ? 

Je traînais souvent dans l’atelier de mon grand-père qui sculptait le bois et un tas d’autres matières, il m’a transmis le plaisir de travailler de mes mains, c’est donc assez naturellement finalement  que je me suis tourné vers le shape. Au départ un peu par curiosité et puis je n’ai plus réussi à m’en passer, à chaque planche c’est une nouvelle aventure et je suis fier de pouvoir proposer du 100% fait main (pas de preshape).

Quelles planches te procurent le plus de plaisir à shaper ? 

Chaque planche que je shape me procure du plaisir car je travaille le projet avec le(la) surfeur(se) qui me commande la planche et c’est l'échange avec le rideur qui profite de sa planche en session et qui m’apporte par ses retours le plus de satisfaction. Pour ma part, j’affectionne particulièrement les beaux objets et c’est vrai que pour ma pratique je préfère travailler les longboards qui m'offrent plus de liberté dans leur réalisation. 

Que souhaites-tu qu’un surfeur ressente en premier sur une de tes planches ? 

Je souhaite avant tout qu’il sorte de l'eau avec le sourire, mais je m'attache aussi à ce qu’il n’ait pas la planche de Monsieur et Madame tout le monde. Je suis un artisan, c’est pourquoi je propose surtout du sur-mesure et essaie de répondre le plus possible aux attentes des pratiquants. Le plus important c’est que le surfeur s'approprie la planche que je lui réalise et qu’il la ride au maximum, qu'elle lui permette de progresser.  

Quel lieu se démarque de tous tes voyages, et pourquoi ? 

J’ai la chance que cet endroit soit tout proche de chez moi, c’est sur l’île d'Oléron mais chut... .et puis il y a tout ce qui se dégage autour, au delà des vagues et de ses spots c’est le partage avec mon meilleur pote et une maison atypique à deux pas de l’océan. Là bas je déconnecte.

Qui t’inspire dans le milieu ? 

Beaucoup !!! De nombreux shapers avec chacun son style et pour ça on est bien servi en France. Sans être chauvin, David de SWOP a un coup de rabot et de squeegee qui m’inspire particulièrement, et puis il a shapé l’une des premières planches que j'ai véritablement choisie, à l'époque c'était pour offrir à ma femme et elle la ride toujours alors c’est un peu sentimental. 

Quelle est ta planche préférée ? Sur quel spot préfères-tu surfer avec ? 

Sans hésiter mon noserider 9’2 en trois lattes sur une belle droite à Saint-tro.

De quoi es-tu le plus reconnaissant ? 

Franchement de la patience de ma femme et de mes enfants car je passe beaucoup de temps à l’atelier, alors c'est pas simple tous les jours mais je remercie aussi tous les surfeurs qui me font confiance.

Quels sont tes projets pour cette année 2016 ? 

Sur le plan professionnel je recherche toujours des nouveaux projets et je m'intéresse beaucoup à ceux qui désirent des planches particulières. En ce moment, cela varie beaucoup, je passe du single rétro aux shortboards modernes pour un jeune rideur du coin. Mais avec la saison qui arrive on va enfin pouvoir donner ses premiers cours de surf à ma fille !

Sharp and Shape Surfboards / Benjamin Benati
www.sharpandshape-surfboards.com
www.facebook.com/Sharpandshapesurfboards 

Mots clés : interview shape, benjamin benati, sharp and shape | Ce contenu a été lu 3876 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Interview | Le 26/11/2016
Rencontre avec Matthieu Guyonnaud
Interview | Le 10/05/2015
Joséphine Costes et sa 5'8 par Rob Vaughan