Interview - Outlines

Kyllian Guerin et ses magic boards

- @oceansurfreport -

La board est le composant essentiel de l'arsenal du surfeur. Elle est le pinceau qui dessine des courbes magnifiques sur les vagues, l'extension de notre âme. On les considère comme des muses, des trophées ou comme un membre de la famille. Tous les dimanches, nous partons à la rencontre d'un surfeur et de sa planche préférée.

Cette semaine c’est Kyllian Guerin qui nous fait l'honneur de nous présenter ses partenaires de session !

OSR : Salut Kyllian, quelle est ta board préférée ?

Kyllian: Pour moi ce serait plutôt mes boards préférées ! C’est comme pour les surfeurs, je n’ai pas un mais plusieurs surfeurs préférés. Ce que j’aime chez Mick est différent de ce que j’adore chez John John ou Gabriel. Le point technique que je vais chercher chez Kelly ou chez Julian va être différent que celui que je vais regarder chez Felipe. C’est prendre le meilleur de chacun, comprendre pourquoi il font ça et se l’approprier quand tu surfes suivant les vagues. Pour les planches c'est pareil, j’ai donc plusieurs magic boards suivant le surf du jour mais en général il y en a trois qui forment mon quiver lorsque je pars en voyage et qui sont les planches à ne jamais oublier.

OSR : Est-ce que tu les as achetées ou shapées toi-même ?

Kyllian : Quand Maurice Cole va venir en juillet chez Surf Odyssey, je veux essayer de passer un peu de temps à l’atelier avec lui pour comprendre quelques clefs du shape, et essayer un peu plus tard de m’en faire une avec lui ou Mark. En attendant, j’apprends et décris ce que je ressens sous mes pieds. Ensuite c’est eux qui font tout le reste et je leur fais confiance.

OSR : Quelles sont les cotes de ces boards et pourquoi les avoir choisies ainsi ?

Kyllian : J’ai une Maurice Cole Mermaid 4,11 17,2 (16,8 l) avec un rocker un peu plat, top pour les vagues un peu molles d’été ou lorsque c’est un peu venté. Maurice Cole est un super shaper et un véritable personnage. Il m’explique plein de choses sur le shape à chaque fois que je suis avec lui et on commence à bien travailler sur les planches ensemble.

Ensuite il y a ma DHD 4,11 - 16 1/8 - 1 15/18  (16,25 l). C’est la board parfaite dès que c’est un peu plus creux, même quand c’est petit. Top à la rame, elle passe de rail à rail hyper vite et tient parfaitement jusqu’au mètre cinquante. Elle est radicale, accélère super bien. Je la traine cette année du Costa Rica à l’Australie en passant par les Maldives et même les Mentawaii lorsque ce n’était pas trop gros. Darren Handley est un des meilleurs shapers du monde, on a bien discuté quand j’étais en Australie et il va me faire de nouvelles planches cette année et je suis sur qu'elles vont être au top !!

Enfin, j’ai ma 5,3 Marks Phipps round pin. 5,3-16 5/8 - 2. C’est vraiment ma Magic board dès qu’il faut s’engager, avoir de l’accroche et de la réactivité dans les barrels et les grosses vagues. Mark me fait des planches depuis que je suis tout petit, il me connaît très bien et sait ce qu’il me faut. Je lui fais vraiment confiance. Il vient d’ailleurs de me faire une 4,11 qui n’est pas encore tout à fait sèche mais je pense qu’elle devrait être ma magic board de l’été ! 

OSR : Sur quel spot préfères-tu surfer avec ?

Kyllian : Mes deux 4’11 je dirais un peu partout. Costa Rica, Australie, France et récemment aux Maldives dans mon trip avec Leo et Matthieu où je n’ai pas quitté la DHD du séjour… La 5,3 Mark Phipps a parfaitement fonctionné aux Mentawaii début mai. J’attends les bon swells pour m’en servir à La Gravière, au VVF ou à La piste.

OSR : Quel est ton meilleur souvenir avec elle ?

Kyllian : Une session à Rags avec ma 5’3. Le spot est bien engagé, la planche était vraiment top sous les pieds et cela m’a permis d’être confiant malgré la taille et le reef à fleur d’eau.

OSR : Quelle est ta plus grosse boite avec elle ?

Kyllian : C’est quand la deuxième section de Green Bush a fermé violemment. Une bonne frayeur mais on s’en est bien sorti tous les deux !

OSR : Rentrons maintenant sur le côté plus affectif/sentimental, en quelques mots comment décrirais-tu la relation que tu as avec ces boards ?

Kyllian : Confiance, confiance et encore confiance. C’est la clef pour moi avec mes Magics boards. Je sais qu’elles marchent parfaitement et me permettront de pousser mes manœuvres ou d’être deep dans les barrels et de pouvoir sortir. Aux Mentawaii quand c’était gros, je savais que la planche était top, que ce soit à la rame ou sur les changements de rails. Cela m’aidait beaucoup car j’avais besoin de m’engager sans douter. Alors ces Magics boards, elles me permettent de mieux surfer et me poussent vers le haut. Et si je fais une mauvaise session, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même car comme ce sont mes Magics boards, je ne peux pas dire que c’est la faute de la planche…

OSR : Un dernier mot à rajouter ?

Kyllian : De sincères remerciements pour Mark Phipps et toute l’équipe d’Euroglass, Maurice Cole et le staff de surf Odyssey, ainsi qu’à Darren avec DHD. Merci à ces shapers et aux ateliers pour toutes les bombes qu’ils m’ont faites et me donner ainsi la possibilité d’avoir les meilleures planches à surfer. Une grosse bise à mes parents et un grand merci à mes sponsors (Rip Curl, Reef, Smith optics, EQ, Xsories, Fcs et Gorilla) qui me permettent tous d’avancer et de vivre mon rêve. 

 

Mots clés : outlines, interview, kyllian, guerin, magic, boards, shaper | Ce contenu a été lu 4963 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Interview | Le 08/11/2015
Kim Veteau et sa 5'8 de Taz
Matos | Le 06/09/2015
Anouck Duboé et sa 5'6 de Lacanau Surf Designs
Interview | Le 16/08/2015
Ian Fontaine et sa 5'11 de Rob Vaughan