Interview - Outlines

Pauline Ado et sa 5'7 de chez RT

- @oceansurfreport -

La board est le composant essentiel de l'arsenal du surfeur. Elle est le pinceau qui dessine des courbes magnifiques sur les vagues, l'extension de notre âme. On les considère comme des muses, des trophées ou comme un membre de la famille. Tous les dimanches, nous partons à la rencontre d'un surfeur et de sa planche préférée.

Cette semaine c'est Pauline Ado qui nous fait l'honneur de nous présenter sa partenaire de session !

OSR : Salut Pauline, quelle est ta board préférée ?
Pauline Ado : J’ai une planche de chez RT Surfboards avec qui je travaille depuis que j’ai 13/14 ans. 
C’est le modèle Verdy en 5’7 18 1/8 d’1/8. C’est un modèle qu'il fait depuis un moment mais qu’il a amélioré avec le temps et maintenant elle s’appelle la Verdy + donc c’est encore mieux (rires). Elle est vraiment bien et on a pas mal travaillé avec RT pour faire évoluer mes planches, donc par exemple arrondir mes rails et pas mal d’autres petits changements que je n’avais pas fait avant et j’en suis super contente. Pour parler des sensations, j’aime beaucoup le retour qu’elle me donne quand ça pousse. Pour revenir sur la taille donc 5’7, c’est un peu plus petit que mes planches habituelles, mais je n’ai pas eu de soucis par rapport à ça ! Vu qu’elle est plus petite il faut qu’elle tienne quand ça pousse. C’est vraiment ma planche du moment.
C’est un tail round square, elle est montée avec des dérives FCS II. C’est une planche que je dois un peu mettre de côté de temps en temps parce que je veux l’utiliser en compet et le plus longtemps possible aussi. J’ai des boards un peu plus fragiles que la moyenne car je suis un peu tatillonne sur la légèreté des planches. J’aime bien que ce soit léger, je sens tout de suite la différence par contre c’est plus fragile du coup c’est pour ça qu’il faut les bichonner et y faire attention. 

OSR : Sur quel spot préfères-tu surfer avec ?
Pauline Ado : Comme je le disais, j’ai un super bon retour quand ça pousse du coup j’aime l’utiliser dans les beachbreaks sur Anglet ou dans les Landes, elle marche vraiment bien et l’avantage c’est que c’est une planche assez polyvalente, c’est la planche de tous les jours. Après quand les conditions deviennent extrêmes, c’est à dire trop gros ou trop minuscules il vaut mieux changer. Mais c’est ma planche préférée et c’est toujours dur de la ranger. 

OSR : Quel est ton meilleur souvenir avec elle ?
Pauline Ado : C’est dur, il y a eu plusieurs sessions mais surement mes trials à Bells que j’ai gagné et du coup j’ai fait la compet après (Rip Curl Pro Bells Beach) et c’était un événement où j’étais vraiment contente d’être présente. C’était quelque chose qui me tenait vraiment à cœur, je ne suis plus sur le CT, j’ai regardé Snapper sur mon ordi donc j’avais vraiment envie d’avoir cette wildcard. J’ai passé une super compet. Après c’est dur de trouver un bon souvenir, il y a eu pas mal de belles sessions ces derniers temps, c’est dur d’en choisir une en particulier. 

OSR : Quelle est ta plus grosse boite avec elle ?
Pauline Ado : Ah, il y a toujours des boites mais si ce sont des sessions trop grosses, sauf en compet où je vais l’utiliser, je ne la sors pas, j’en prend une autre. Peut-être une fois à Capbreton où ça creusait bien et dès que tu fais un haut-bas ou dès que tu te fais enfermer dans une tube, je sers les dents et je regarde si tout va bien mais sinon rien de trop marquant. C’est hyper dur en fait, parce que certains disent qu’il faut toujours surfer avec sa meilleure planche d’autre disent qu’il faut la garder pour les compet, moi j’essaye de la conserver parce que parfois c’est compliqué de retrouver la même planche, tu peux t’en rapprocher mais c’est jamais la même chose.

OSR : Rentrons maintenant sur le côté plus affectif/sentimental, en quelques mots comment décrirais-tu la relation que tu as avec cette board ?
Pauline Ado : Petite, dès que j’avais une nouvelle planche je dormais avec (rires) Maintenant je ne le fais plus mais si c’est ma meilleure planche, je vais être deux fois plus attentionnée pour pas qu’elle n’est de pètes. Quand je fais ma housse je ne vais pas la mettre tout au dessus ou tout en dessous parce que je ne veux pas qu’elle prenne de pètes. Je suis un peu comme Jules qui cleanait souvent ses boards, j’aime pas quand les miennes sont dégueues, surtout l’hiver avec les traces de combi. Après comme je voyage beaucoup, je dois mettre la bonne wax en fonction de la température de l’eau. Si j’avais un nom à lui donner ça serait ma petite bombe je pense.

OSR : 
Un dernier mot à rajouter ?
Pauline Ado : Je voudrais revenir sur ma relation avec RT et Alberto. C’est vraiment quelqu’un qui est impressionnant par sa passion pour le shape, les boards. C’est vraiment intéressant, j’apprends beaucoup. C’est quelqu’un qui a beaucoup d’idées, moi j’amène des choses aussi par rapport à mes sensations, à ce que je recherche et c’est super intéressant. C’est vraiment top d’avoir une relation comme ça avec un shaper.
Après sur mes projets, je fais les QS, le prochain c’est en Juin au Mexique. Cet été j’ai un projet vraiment sympa en Aout ça s’appelle Green Miss, c’est un projet de sauvegarde des écosystèmes au Costa Rica. Du coup je vais avoir la chance de partir là-bas. Ce sont 2 associations, une qui sauvent les singes hurleurs et l'autre qui s’occupe des tortues. C'est le type de projet que je n’avais pas fais avant par manque de temps mais vu que je ne suis plus sur le World Tour, je m’y consacre d’avantage et c’est très intéressant.
Sinon le but est quand même de retourner sur le CT. Pour le moment je n’ai pas de gros résultats sur les premières épreuves mais c’est un travail de longue haleine. Il faut bosser, ça ne vient pas toujours tout de suite et parfois tu as des coups d’éclat, la confiance qui revient et parfois non. C’est plein de paramètres qu’on ne contrôle pas toujours mais qu’il faut essayer de contrôler au maximum. Chacun à sa méthode, il y a des lignes directives mais il n’y a pas de vérité universelle. 

Mots clés : pauline, ado, outlines, rt, surfboards, interviews, matos, shape, anglet, bells beach | Ce contenu a été lu 2312 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
agnes@regie24h00.com
Articles relatifs
Surf | Le 12/08/2019
Vahine Fierro, Cannelle Bulard, Tessa Thyssen, Pauline Ado, Maud Le Car et Justine Dupont testent la piscine Ă  vagues texane.