SUP - Bretagne : ils rallient l'archipel des Glénan à Quiberon en foil

Cinq heures et 29 minutes d'effort.

- @oceansurfreport -

Il faut croire que les watermen français ont un goût prononcé pour l'effort et l'aventure. Dans le court-métrage "Maestral", les frères Teulade racontaient leur traversée de la Méditerranée en SUP Downwind, lesquels avaient rallié la Ciotat à la Corse grâce aux coups de mistrals et aux bumps créés par le vent fort. Et au début du mois de juin, ce sont deux Bretons qui ont décidé de réaliser un raid XXL à travers le Finistère et le Morbihan.

Les deux sont Fouesnantais. Le premier, Yann Quilfen, windsurfeur qui a connu une carrière professionnelle de plus de dix ans du côté d'Hawaï et pratique désormais la médecine orientale, s'est armé d'un SUP foil. Le second, Erwan Tabarly, navigateur et skipper professionnel français, était équipé d'un wing foil. Le 6 juin dernier, c'est depuis l'archipel des Glénan (Finistère) que les deux hommes se sont élancés dans leur descente des côtes bretonnes en downwind (réalisation d'un parcours nautique allant d'un point A à un point B dans le sens du vent, n.d.l.r).


"L'idée de base était d'arriver à Belle-Île. Mais une fois passée l'Ile de Groix, la houle me ramenait constamment vers la côte. Remonter plus au sud était donc impossible. On a décidé à ce moment-là de changer de trajectoire et d'aller jusqu'à la pointe de Quiberon", commente Yann sur ses réseaux sociaux. 40 miles nautiques et cinq heures et 29 minutes d'effort plus tard, le duo atteint le littoral quiberonnais.

"Pas facile sur la fin", lâche Yann, qui insiste sur la sécurité nécessaire à cette traversée. "Chacun de nous avait une VHF pour communiquer et une vedette nous suivait". Chapeau bas.

L'itinéraire de leur traversée.

  
Mots clés : yann quilfen, quiberon, bretagne, finistère, glénan, erwan tabarly, quiberon, sup foil, downwind, wingfoil, morbihan | Ce contenu a été lu 7755 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Surf | Le 14/05/2020
La région de Sydney n'a plus aucun secret pour le Morbihannais.