Surf - Le CIO confirme le système de qualification pour les JO de surf

- @oceansurfreport -

Vendredi dernier le Comité International Olympique a approuvé le système de qualification pour les débuts du surf aux Jeux olympiques en 2020 à Tokyo.  Suite à cette annonce l'ISA a lui-même fait parvenir un communiqué pour dévoiler en détails le principe de sélection des surfeurs. Voici ce que l'on apprend :

- 20 surfeurs et 20 surfeuses pourront participer aux JO.
- Il y aura maximum 2 hommes et 2 femmes par Comité national olympique.
- Chaque qualification sera nominative.
- En accord avec les règles du CIO, les compétitions qualifications ont été hiérarchisées (voir ci-dessous). Si deux surfeurs (soit deux hommes soit deux femmes) se sont qualifiés sur le premier évent, les surfeurs du même genre ne pourront pas se classer sur les autres étapes qualificatives.
- Tous les surfeurs sélectionnés en équipe nationale par leur fédération doivent participer en 2019 et en 2020 aux ISA World Surfing Games in pour être éligible à la qualification aux JO.

Les compétitions qualificatives par ordre hiérarchique sont les suivantes :

1. Le CT 2019 : les 10 premiers surfeurs et les 8 premières surfeuses.
2. Les ISA World Surfing Games de 2020 : les 4 premiers surfeurs et les 6 premières surfeuses.
3. Les ISA World Surfing Games de 2019 : 4 surfeurs et 4 surfeuses sélectionnés sur la base de leur continent d'origine soit chaque premier surfeur ou surfeuse d'Afrique, Asie, Europe et Océanie.
4. Les jeux panaméricains de 2019 : le premier surfeur et la première surfeuse.
5. Pour le pays organisateur : Un surfeur et une surfeuse originaires du Japon, à moins d'une qualification au cours des précédents étapes. Si les deux surfeurs du Japon se sont déjà qualifiés, leur place sera attribuée aux deux meilleurs classés des World Surfing Games de 2020.

Première surprise : l'obligation pour les surfeurs du CT qui souhaitent participer aux JO de concourir aux World Surfing Games en 2019 et 2020. C'est une vraie victoire pour l'ISA, dont la notoriété des évènements devrait grimper en flèche en voyant les surfeurs du World Tour débarquer. 

Deuxième précision utile : seulement 4 surfeurs pourront représenter leur pays (2 hommes et 2 femmes). Ce qui signifie en clair que minimum 10 pays seront représentés aux JO alors qu'on en compte 8 en 2018 sur le CT (l'Australie, les Etats-Unis, le Brésil, l'Afrique du sud, le Portugal, la France, le Japon et l'Italie). 

Enfin Kanoa Igarashi aura surement réalisé une belle opération en se plaçant du côté du Japon sur le World Tour. Même en ratant la sélection par compétition, une place lui sera garantie, le Japon étant le pays organisateur.   
Mots clés : jeux olympiques surf, tokyo, qualification | Ce contenu a été lu 5300 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs