Voyages - La destination du mois : Saint-Martin

Une île pleine de surprises.

- @oceansurfreport -
--- Publi-rédactionnel ---

Avec la rubrique Surf-Report Voyages, retrouvez des articles dédiés aux trips, à l'équipement ainsi que des conseils et des astuces.

La situation sanitaire a entravé les plans de voyage mais n'empêche pas de nourrir des idées de destinations, ni de planifier ses projets. Nous vous proposons de découvrir l'île de Saint-Martin !

Entre les eaux de l'Atlantique et de la mer des Caraïbes, Saint-Martin n'est grande que de 93 kilomètres carrés. Pourtant, elle abrite de nombreux spots de surf qui méritent clairement le voyage et regorge de paysages et d'activités pour qui veut passer une semaine de vacances bien remplie.

À 7h40 heures de vol de Paris, la "Friendly Island" comme on la surnomme, émerge au cœur de l'arc antillais est se divise en deux parties : le nord est français, le sud est hollandais.

Renan Grainville.

Infos pratiques

Capitale :  Marigot
Durée de vol :  L'île est desservie par des vols directs depuis Paris-CDG, ou via Amsterdam, jusqu'à l'aéroport international Princess Juliana International Airport, SXM (en général 7h45 de vol). Il est également possible de rejoindre Saint-Martin depuis Paris-Orly (ORY) en faisant escale à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) ou Fort-de-France (Martinique).
Fuseau horaire : UTC/GMT-4.
Visa obligatoire : Concernant la partie française de l'île, renseignez-vous sur la politique des visas français pour les territoires d'outre-mer. Pour la partie hollandaise consultez www.sintmaartengov.org/travelguide.
Notes : Pour les détails concernant les réglementations d'entrée sur le territoire pour lutter contre la Covid 19 consultez : www.st-martin.org/covid-19.
Monnaie : Euro (€) et Dollar US ($) et Florin des Antilles néerlandaises (NAf).
Langue : anglais majoritairement, et français.

William Aliotti.

Où surfer ?

L'ile peut offrir des sessions magiques sur les reefs, les points et beachbreaks répartis sur 15 spots potentiels. On surfe toute l'année à Saint-Martin dans une eau entre 26° et 28°. Le Galion, le spot le plus exposé de l'île, situé à l'Est, offre 350 jours par an de vagues surfables. Situé à 400m du rivage, il est accessible aux surfeurs de tous niveaux. Un spot évolutif et polyvalent qui depuis 1995 (date d'ouverture et de création du premier club de surf de Saint Martin) offre la possibilité de découvrir, de s'initier et de se perfectionner dans des conditions de pratique exceptionnelles et sans danger. Quelques jeunes surfeurs issus de la structure associative du Galion se sont et s'illustrent encore sur les plus grands rendez-vous du surf à l'échelle nationale et internationale.

Relativement découpée, la partie nord de l'île de Saint-Martin concentre plusieurs spots, chacun avec ses particularités. "Wilderness par exemple, c'est un spot magnifique complètement coupé du monde. N'importe qui ne peut pas venir sur ce spot car la mise à l'eau est plus compliquée qu'ailleurs, il y a des cailloux", précise le local de l'étape, Théo Demanez.

"L'île de Tintamarre fonctionne quand le vent est faible et que la houle est consistante, entre septembre et mars. C'est un site préservé situé au coeur de la réserve naturelle, il n'est pas rare de surfer avec des dauphins et beaucoup de tortues. Peu de monde à l'eau en semaine mais un peu plus le week-end avec les surfeurs locaux, qui, à Saint Martin, entretiennent même à l'eau une ambiance très 'Friendly Surfing Island'", précise Jean-Seb Lavocat. Avant d'ajouter : "De novembre à fin mars si vous avez de la chance, vous pourrez aussi surfer la piscine à vagues de Mullet Bay aux eaux translucides et la vague creuse et tubulaire du Point Break de Cupecoy."

Plongés dans un décor sauvage, avec une végétation et des paysages sublimes, les spots de Saint-Martin renferment un côté authentique. "Les spots comme Baie aux Prunes ou Anse des Pères fonctionnent surtout par houle de nord-nord ouest et ne requièrent pas beaucoup de houle pour fonctionner. Ces spots marchent assez souvent. Le plus simple quand on arrive ici, c'est d'aller voir directement les clubs de surf au Galion. Ils donneront les bons renseignements qu'il faut savoir", ajoute Théo.

Line-up.

Quel moyens de transport ?

Pour vadrouiller, l'idéal reste de louer une voiture. Des taxis sont aussi disponibles ainsi que de petits bus qui circulent tout autour de l'île sans horaire défini.

Où se loger ?

"C'est dans le secteur de la Baie Orientale que se trouvent les spots côtés français qui fonctionnent régulièrement. C'est un endroit très sympathique avec beaucoup de restos, d'hôtels et d'activités nautiques. Les surfeurs aiment en général beaucoup cet endroit", poursuit Théo Demanez. Vous trouverez sur l'île des hébergements pour tous les goûts et tous les budgets : des guest houses, de magnifiques villas, des hôtels ainsi que de nombreux Airbnb. Si la Baie Orientale est en effet au plus proche du milieu de la glisse, Grand Case, Anse Marcel, la Baie Nettlé ou encore les Terres-Basses sont autant de quartiers très agréables pour passer des vacances dans un cadre idyllique, toujours près de l'eau.

Bleu lagon.

Les bons plans des locaux

Jean-Seb Lavocat : "Il est impératif de se rapprocher des structures compétentes pour vous lancer à l'assaut des vagues sur nos spots. Il faut vérifier la météo chaque matin et n'être jamais seul dans l'eau. Le club de surf local SXM Surf Club offre la possibilité dès votre arrivée sur Saint Martin de vous abonner au groupe Messenger (SXM SURF INFOS) et de recevoir chaque matin à partir de 8h30 les infos surf du jour et horaires des Surf Boats. Une initiative appréciée par beaucoup de pratiquants."


William Aliotti : "Du côté de la Baie Orientale, il y a pas mal de restaurants sympas, les pieds dans le sable et face à l'océan, en bord de plage comme le Wai, le KKO, le Coco Beach et le Bikini. Ils ont chacun une gastronomie vraiment différente.

Concernant les activités nautiques, il y a la plage du Galion. C'est là où se situe mon club de surf, SXM Surf Club où j'ai appris à surfer. Vous pourrez également apprendre à faire du windsurf ou du foil, Jean-Sébastien Lavocat sera là pour vous accueillir.

À Saint-Martin, il y a aussi pas mal d'activités de pêche, on attrape des wahous (thazard) ou de petits thons. Ce n'est pas trop loin au large et c'est super sympa car il y a toujours du poisson. Tout ça, c'est côté français.

Concernant les balades, vous pouvez vous focaliser sur Pic Paradis. C'est la plus haute montagne de Saint-Martin. On y accède soit à pied soit en voiture et du sommet on peut y voir la quasi-totalité de l'île. Le décor est magnifique car sauvage. On peut y faire de la tyrolienne et s'essayer à l'accrobranche à la Loterie Farm."

Théo Demanez : "Il y a de nombreuses activités sur l'île, une grande mixité culturelle et beaucoup de touristes viennent de plusieurs pays. On est aussi vraiment gâté niveau gastronomique et avons de très nombreux d'endroits où faire la fête. L'aspect unique, c'est vraiment la différence d'ambiance qu'offrent les deux côtés de l'île."

Pour approfondir :

France Diplomatie // Guide du routard.

Plus d'informations sur la situation sanitaire et les restrictions à Saint-Martin sur le site officiel de l'office de tourisme.

          
Mots clés : saint-martin, destination, voyage, trip, île de saint-martin, antilles | Ce contenu a été lu 6900 fois.
Envoyez-nous vos photos, vidéos, actualités à l'adresse suivante
contact@surf-report.com
Articles relatifs
Alerte Houle | Le 06/09/2017
Saint-Martin et Saint-Barth en vigilance violette
Voyages | Le 23/09/2020
Le Sud-Ouest de la France possède toutes les qualités pour un surf-trip réussi.